Les signaux biogéochimiques enregistrés dans les ossements humains de populations anciennes constituent-ils un document archéologique fiable ?

by Anne France Maurer

Doctoral thesis in Sciences de la Terre

Under the supervision of Maurice Renard, Valéry Zeitoun and Alain Person.

defended on 2008

in Paris 6 .

  • Alternative Title

    Are the biogeochemical signals of human bones of past populations a reliable archeological document ?


  • Abstract not available


  • Abstract

    L’étude géochimique d’ossements humains permet de reconstruire l’alimentation de populations anciennes. Comme les ossements peuvent s’altérer au fil du temps, une étude minéralogique, histologique et géochimique des tissus osseux nous a permis d’estimer et de quantifier l’impact du milieu d’enfouissement sur la conservation des signaux biogéochimiques. Une fois la fiabilité biologique du signal attestée, nous avons pu répondre à deux problématiques archéologiques, dans lesquelles l’alimentation tient une place privilégiée. D’une part, les ossements humains de populations Chupicuaro du Mexique (environ 2500-2000 BP) ont enregistré un signal hydrothermal, piloté notamment par l’ingestion d’eau provenant de complexes hydrothermaux attenants aux sites archéologiques. D’autre part, les ossements humains de populations néolithiques ouest africaines (Mauritanie, 4000-2000 BP) témoignent d’une évolution de la gestion de l’espace par la pratique de l’agriculture et de l’élevage afin de survivre dans une région en voie d’aridification constante.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (257 p.)
  • Annexes : Bibliographie, 15 p.

Where is this thesis?