L'identité de la communauté des protestants d'Ulster, 1880-1916

by Marie-Elise Perraud

Doctoral thesis in Civilisation britannique

Under the supervision of Christian Civardi.

defended on 2006

in Strasbourg 2 .

  • Alternative Title

    Ulster protestants identity 1880-1916


  • Abstract

    First, I studied Ulster Protestants identity by defining 5 themes, the superiority of Protestantism, whether for uneducated or for educated classes, the idea that Ulster Protestants keep their words, the Empire, and the end of a protestant way of life. Once Ulster Protestants identity defined or outlined, I tried to see how it fits within Irishness and Britishness. However Irishness and Britishness are related to two nations, the Irish Catholic nation and the British Protestant one whereas Ulster Protestants can not be said to be a nation. But they definitely call themselves Irish and British even if both nations reject them. They explain their being rejected by defining themselves as a superior breed of Irish and British people. They want to belong to the British state and not to the British nation, the difference in the definition of Britishness is bridged by the Empire, even if Ulster Protestants do not define it the same way as British people do.


  • Abstract

    L’étude de l’identité de la communauté des protestants d’Ulster s’articule en deux parties, la définition de l’identité de cette communauté et son intégration dans une identité plus vaste. L'identité de cette communauté s'articule autour de 5 thèmes, la supériorité du protestantisme pour les cadres, pour les classes populaires, le respect du contrat, l'Empire, la disparition d'un mode de vie typiquement protestant. Comment cette communauté se définit-elle par rapport à la nation britannique et à la nation irlandaise? Les protestants d’Ulster se sentent irlandais même s’ils n’ont pas réussi à imposer leur définition de l’irlandicité, de même avec les Britanniques. Mais ils ne font partie ni de la nation irlandaise ni de la nation britannique. Ils comprennent ce double rejet comme la preuve que ce sont des Irlandais et des Britanniques supérieurs. Ils veulent faire partie non pas de la nation britannique mais de l’Etat britannique. C’est l’Empire qui a masqué cette différence.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (379 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 342-356

Where is this thesis?