Etude des transferts de matière (eau/solutés : urée et nacl) à travers trois membranes huileuses

by Amélie Behaeghel

Doctoral thesis in Génie des procédés industriels

Under the supervision of Danièle Clausse.

defended on 1997

in Compiègne , under the authority of École doctorale 71, Sciences pour l'ingénieur (Compiègne) .

  • Alternative Title

    Study of solutes (urea and nacl) and water transfers through three oil membranes


  • Abstract not available


  • Abstract

    Notre étude fait suite aux travaux réalisés, au laboratoire, sur les émulsions multiples eau-dans-huile-dans-eau. Ces émulsions sont appelées membranes liquides émulsionnées et sont de plus en plus utilisées en tant que procédé de séparation. Elles peuvent également être à l’ origine de procédés de purification et de cristallisation. Notre objectif était d'approfondir la connaissance et la compréhension des phénomènes de transfert de matière à travers les membranes huileuses. Pour cela, nous avons mené trois études qui nous ont permis de tirer des conclusions quant a�� l'effet sur les transferts d'eau ou de solutés, des différents composants de l'émulsion : à savoir, les surfactants lipophiles, A60 et lanoline, et les solutés, l'urée, le sulfate de magnésium et le chlorure de sodium. La première étude fut réalisée grâce à un dispositif de cellule de Lewis faisant intervenir une membrane liquide supportée. Elle portait sur les transferts de solutés uniquement. Nous avons pu montrer que dans les conditions d'étude, il n'existait pas de flux de soluté pour des membranes contenant moins de 50% de A60. Pour les membranes contenant plus de 50% de A60, un transfert de soluté se produisant, au détriment d'une dégradation importante de la membrane. La seconde étude, réalisée dans une enceinte régulée en température et en hygrométrie, portait sur les transferts d'eau. Elle a permis de mettre en évidence un flux d'eau inversement proportionnel à l'épaisseur, et dépendent de la concentration en surfactant de la membrane et de la température. Pour la troisième étude, nous avons mélangé deux émulsions primaires, ayant la même phase huileuse mais des phases aqueuses différentes. Nous avons montré par analyse enthalpique différentielle qu'il existait un transfert d'eau entre les deux populations de gouttes de l'émulsion résultante. Nous avons également montré que la vitesse de transfert dépendait de la température. Enfin, en conclusion, nous avons vu qu'il était possible de décrire les phénomènes de transfert d'eau observés par le modèle de transfert par solution-diffusion. Ceci à condition que les membranes renferment moins de 20% de A60. En effet, nos travaux laissent supposer qu'il existe, en plus du transfert par solution-diffusion, un transfert facilite pour des concentrations en A60 supérieure à 20%.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (178 p.)
  • Annexes : 91 réf.

Where is this thesis?

  • Library : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Available for PEB
  • Odds : 1997 BEH 1044
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.