Épidémiologie des schistosomoses humaines dans le delta du fleuve Sénégal : phénomène récent de compétition entre Schistosoma haematobium Sambon, 1907 et S. mansoni (Bilharz, 1852)

by Jean-Christophe Ernould

Doctoral thesis in Sciences de la vie et de la santé. Parasitologie

Under the supervision of Bertrand Sellin.

  • Alternative Title

    Epidemiology of human schistosomiasis in the river Senegal delta : recent manifestation of competition between Schistosoma haematobium Sambon, 1907 et S. mansoni (Bilharz, 1852)


  • Abstract not available


  • Abstract

    Debut 1994, une enquete parasitologique concernant le bas-delta du senegal a revele une extension aval du foyer de schistosomose intestinale de richard-toll et une extension amont du foyer de schistosomose urinaire du bas-delta, realisant une aire de transmission mixte au niveau du bief median de l'axe hydraulique gorom-lampsar. Trois villages ont fait l'objet d'une etude parasitologique et echographique et d'un suivi malacologique: savoigne (s. Haematobium), diagambal (s. Haematobium et s. Mansoni) et boundoum (s. Mansoni). A diagambal, les sites de transmission de chaque parasite sont distincts et les distributions des charges parasitaires sont independantes. Il existe cependant une competition sexuelle entre s. Mansoni et s. Haematobium a l'origine de l'existence de couples heterologues dans les voies urinaires. Les lesions atribuables a s. Haematobium se developpent precocement alors que celles attribuables a s. Mansoni sont absentes a ce stade recent de la maladie. Biomphalaria pfeifferi est abondant dans le bief amont et dans le reseau d'irrigation du bief median. Bulinus globosus est localise aux biefs aval et median et son role dans la transmission de s. Haematobium est confirme. Bulinus truncatus est largement repandu et est desormais retrouve naturellement infecte par s. Haematobium. Apres traitement des populations d'etude par praziquantel, trois cohortes font l'objet d'un suivi parasitologique et echographique. Un mois apres traitement, la reduction du parasitisme est tres forte pour s. Haematobium et moderee pour s. Mansoni. Dix mois apres traitement, les indicateurs parasitologiques de s. Haematobium restent moderes a savoigne alors que ceux de s. Mansoni sont eleves a boundoum. A diagambal, les charges en s. Haematobium continuent a s'abaisser dix mois apres traitement alors que la charge moyenne en s. Mansoni est quadruplee six mois apres traitement par rapport a son niveau initial, refletant la transmission intense de s. Mansoni au niveau du canal d'irrigation du village

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (602 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 449-474

Where is this thesis?

  • Library :
  • Available on site in the applicant institution
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.