Repères temporels et repères énonciatifs : la construction impersonnelle, le pronominal et le participe passé adjectival en français

by Nicole Rivière

Doctoral thesis in Lettres

Under the supervision of Antoine Culioli.

defended on 1995

in Paris 7 .


  • Abstract

    La recherche prend appui sur l'étude de la construction impersonnelle en français en tant que celle-ci fait apparaître les relations énonciatives et prédicatives sous un jour spécifique. La section 1 développe le champ d'application et les caractéristiques des constructions impersonnelles actives, passives et pronominales dans le cadre de la théorie des opérations énonciatives de A. Culioli : compatibilités avec les classes de verbes, les types de procès et contraintes sur la détermination du groupe nominal à droite du verbe. La transitivité du verbe est un des paramètres qui se combine avec la transitivité construite dans et par la prédication au travers de la distribution des rôles actanciels sur les arguments instanciés. La conclusion de cette section propose une construction théorique qui rend compte des contraintes lexicales, syntaxiques et sémantiques qui régissent la construction des énoncés personnels et impersonnels. L'agentivité et la discontinuité (temporelle, de point de vue ou de localisation) sont posés comme étant à la base de la construction de tout énoncé impersonnel. La section 2 développe ce point de vue à propos des constructions pronominales. Les constructions pronominales personnelles et impersonnelles sont analysées selon les sens obtenus (réfléchi, reciproque, moyen, sens passif) et les classes de verbes. La distribution des rôles actanciels dans la relation prédicative selon la construction et la signification obtenue met en évidence une distribution concomitante de trois marqueurs être (opération d'identification qui gomme l'agentivite et discontinuité tout en marquant une identification). L'annexe i a pour but d'élucider les significations cachées par l'absence des marques de la prédication (auxiliaires, marques de temps). Une comparaison entre l'adjectif et le participe passe dit "adjectival" montre que l'adjectif permet la localisation stative d'une qualité, la participiale permet de reconstruire l'agentivité et la discontinuité. L'annexe ii étudie l'interaction entre auxiliaires de modalités et constructions impersonnelles actives et passives. Un conflit entre les sources d'agentivité limite les possibilités de modalisation des énonces impersonnels. L'annexe iii analyse quelques énonces impersonnels non immédiatement perçus comme tels.


  • Abstract

    This work starts with a description of the impersonal construction in french and shows that it casts new light on semantic and syntactic relations. Section 1 describes the impersonal constructions (active, passive, reflexive) within the framework of antoine culioli's utterer-oriented theory, examining the compatibility with verb classes, event types, and np determination. The intrinsic transitivity of the verb combines with the transitivity constructed through predication (actant-argument relations). This section leads to a theoretical account of the lexical, syntactic, and semantic constraints imposed on impersonal as well as personal utterances. Agentivity and discontinuity (in time, location, and viewpoint) are seen as the key to the construction of any impersonal utterance. Section 2 deals with personal and impersonal reflexive constructions. The various meanings (reflexive, reciprocal middle , "passive") are analysed in relation to the verb classes. The (semantic) actant-(syntactic) argument relation leads to a consideration pf the essential role played by three markers : etre (identifying operator that erases agentivity and discontinuity); avoir (constructed agentivity); and se (preservation of agentivity and discontinuity, with identifying role). Annexe i is a comparison of adjectives and past participles, showing that, in the absence of auxiliaries and tense markets, the participle makes it possible to reconstruct agentivity and discontinuity. Annex ii shows the limits imposed on the impersonal construction by the modal auxiliaries. Aneex iii is an analysis of some utterances whose interpretation as personal or impersonal is in doubt.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 2 vol. (xiv, 626 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 612-626. Index

Where is this thesis?

  • Library : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Available on site in the applicant institution
  • Odds : TL (1995) 034
  • Library : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Available for PEB
  • Odds : I 4= 18460-<1,2>

This version is also available in microfiche :

  • Library : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Unvailable for PEB
  • Odds : TMC 3358
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.