Etude des levures de distillerie et isolement d'un gène telomérique (RTM1) conférant une résistance à la mélasse

by Frédérique Ness

Doctoral thesis in Sciences biologiques et médicales

Under the supervision of Michel Aigle.

defended on 1994

in Bordeaux 2 .


  • Abstract

    The aim of this thesis is the characterization and the improvement of distiller's yeasts. The characterization has been done by genomic and physiologic studies. The different analyses have shown polymorphism and genetic diversity of these strains. Moreover, we have developed a new technique of yeast strains identification based on PCR. The physiology of these strains analyzed in laboratory conditions is almost similar and thus in opposition with the genetic diversity. The improvement of the distiller's yeasts was based on the increasing of the growth of this strains on industrial medium. By this approach, we have isolated the RTM1 gene, which overexpressed confers resistance to toxic molasses. Different distiller's yeasts showed the amplification of the sequence of this gene at different telomers. This could explain the adaptation of the growth of this yeast on molasses. In opposition, some laboratory strains (molasses sensitive) don't have any copy of RTM1 gene. The RTM1 gene encode a 34 kD protein, which contains seven potential transmermbrane regions. The isolation of RTM1 gene would permit the identification and certainly the control of the toxicity of molasses.


  • Abstract

    L'objet de ce travail entre dans le cadre de l'étude des levures de distillerie. Il a consisté d'une part, à les caractériser, d'autre part à les améliorer. PREMIERE PARTIE : La caractérisation de ces souches a été entreprise par l'étude de leur génome et de leur physiologie. Les différentes analyses effectuées ont mis en évidence l'hétérogénéité chromosomique et la diversité génétique de ces souches. A cette occasion, nous avons développé une nouvelle technique de caractérisation de souches de levure par PCR. Leur comportement physiologique mesuré en milieu standard est assez homogène et donc à l'opposé de leurs diversités génétiques. DEUXIEME PARTIE : Elle a consisté à l'amélioration de ces souches dans des conditions de culture industrielle limitant la croissance. Cette approche a permis d'isoler le gène RTM1, qui, surexprimé, confère une résistance vis-à-vis des mélasses toxiques. De nombreuses souches de distillerie, grâce à l'amplification du gène RTM1 à différents télomères, semblent particulièrement adaptées à la toxicité de ces mélasses. A l'opposé, certaines souches de laboratoire ne possèdent aucune copie du gène RTM1. Le gène RTM1 code pour une protéine de 34 kDa présentant sept segments transmembranaires potentiels. L'utilisation de ce gène devrait permettre d'identifier, voire de maîtriser en partie la toxicité des mélasses.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 210 f

Where is this thesis?

  • Library : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé - Josy Rieffers.
  • Available for PEB
  • Odds : CMTB 1994-292
  • Library : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Unvailable for PEB
  • Odds : MFTH 4231
  • Library : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Available for PEB
  • Odds : BIUM Bordeaux 1994
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.