Exposition domestique aux produits de nettoyage et santé respiratoire

par Pierre Lemire

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Nicole Lincot le Moual et de Valérie Siroux.

Soutenue le 14-10-2021

à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Santé Publique , en partenariat avec Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (Villejuif, Val-de-Marne ; 2010-....) (laboratoire) , Epidémiologie respiratoire intégrative (équipe de recherche) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (référent) .


  • Résumé

    L’utilisation de produits de nettoyage est un facteur de risque d’asthme professionnel établi, mais leur rôle dans l’asthme lors d’un usage à domicile doit être approfondi. L’objectif général de cette thèse est double avec 1) un objectif étiologique qui vise à approfondir les connaissances actuelles sur les relations entre l’exposition domestique aux produits d’entretien et l’asthme chez de jeunes mères (cohorte couple-enfant Sepages ; n=484) et des femmes âgées (asthma-E3N, étude cas-témoin nichée au sein de L'Etude Epidémiologique auprès des femmes de la Mutuelle Générale et de l'Education Nationale; n=21 300) ; 2) un objectif méthodologique qui vise à évaluer deux méthodes novatrices d’estimation de l’exposition aux produits ménagers.Les associations entre la fréquence et le nombre hebdomadaire de produits (irritants, sprays, parfumés) utilisés et l’asthme actuel ou le score de symptômes d’asthme ont été évaluées par des modèles de régression. Une nouvelle méthode d’évaluation de l’usage de produits ménagers - une application smartphone (App-CB) permettant de scanner les codes-barres des produits, associées ensuite à une base de données de leurs ingrédients, et de renseigner leurs usages - a été comparée à un questionnaire. L’application rend aussi possible une première étude étiologique du Ménag’score® (A : pas de risque connu, à E risque le plus élevé ; INC), un score d’évaluation des risques des produits ménagers à partir de leur liste exhaustive d’ingrédients.L’usage hebdomadaire de produits d’entretien irritants était associé à un risque augmenté d’asthme actuel, quel que soit le statut allergique, dès l’utilisation d’un irritant (OR [IC 95%] =1,20 [1,10-1,30]), et croissant avec la fréquence (4-7j/semaine : OR=1,46 [1,26-1,69]) et le nombre de produits utilisés (≥3 irritants/semaine OR=2,20 [1,67-2,89]), chez les femmes âgées de la cohorte Asthma-E3N. Dans la cohorte Sepages, les accords observés entre les deux estimateurs des expositions disponibles (App-CB ; questionnaire ; n=101) étaient faibles à modérés pour les catégories de produit comparables : javel, sprays et produits parfumés (Κappas: 0,25 ; 0,35 ; 0,11 ; respectivement). Lors d’un usage hebdomadaire, le nombre de produits scannés (1,15 [1,00-1,32]), de produits parfumés (1,16 [1,02-1,32]) et un Ménag’score® élevé (≥1 produit D ou E : 3,13 [1,32-7,43]) étaient significativement associés à un risque plus élevé de présenter au moins un symptôme d’asthme.Les résultats suggèrent que l’utilisation hebdomadaire de produits d’entretien à domicile est associée à un risque plus élevé d’asthme. Au-delà des professionnels, des mesures de prévention lors de l’usage de produits ménagers doivent être prise à destination de l’ensemble de la population, notamment les femmes. Ce travail de thèse suggère aussi, grâce à une première étude étiologique, que le Ménag’score®, pourrait être un outil simple et intuitif de prévention en santé publique. Si cette association entre un Ménag’Score® élevé et une moins bonne santé respiratoire est confirmée dans d’autres études épidémiologiques, son affichage systématique sur les produits ménagers permettrait d’informer les consommateurs de leur toxicité et ainsi réduire à moyen terme le risque sanitaire pour la population.

  • Titre traduit

    Household exposure to cleaning products and respiratory health


  • Résumé

    Cleaning products is an established risk factor for occupational asthma, but their role in asthma during a household use needs to be further investigated. The overall objective of this thesis is double with 1) an etiologic aim to improve the current knowledge on the relationship between household exposures to cleaning products and asthma among young mothers (parents-child Sepages cohort; n=484) and a large population of elderly women (asthma-E3N, a case-control study nested within the French E3N study - Etude Epidémiologique auprès des femmes de la Mutuelle Générale et de l'Education Nationale; n=21,300) ; 2) a methodological aim to evaluate two newly-developed cleaning products assessment tools.Associations between weekly frequency and number of irritant products used (irritants, sprays, perfumed) and current asthma or asthma symptoms score have been investigated using regression models. A new method of assessing cleaning product use - a smartphone application (App-BC) able to scan bar-codes of cleaning products subsequently linked with an ingredients database and to inform on their household use - was compared to a questionnaire. The data collected through the application allows, for the first time in the literature, an etiologic study of the Ménag’Score® (A: no known risk, to E: highest risk; French INC), a risk assessment score of cleaning products based on their exhaustive ingredients list.Weekly use of irritant cleaning products was associated with increased risk of current asthma, whatever allergic status, since the use of at least one product (≥1day/week: OR [CI 95%] =1.20 [1.10-1.30]) and increasing risk with frequency (4-7 days/week: OR=1.46 [1.26-1.69]) and number of products used (≥3 irritants/week OR=2.20 [1.67-2.89]) in the Asthma-E3N cohort. In the Sepages cohort, slight to fair agreements were observed between the two assessment methods (App-BC; questionnaire) for the 3 comparable product categories: bleach, sprays, and scented products (kappas: 0.25, 0.35, 0.11, respectively). In addition, for a weekly use, the number of scanned products (1.15 [1.00-1.32]), perfumed products (1.16 [1.02-1.32]) and a high Menag'score® (at least one product scored D or E: 3.13 [1.32-7.43]) were associated with a higher risk of at least one asthma symptom.The results support an association between the weekly use of home cleaning products and a higher risk of asthma. Beyond their use among professionals, prevention policies should be proposed for the general population using cleaning products, especially women. Original etiological results from this thesis suggested that the Ménag’score® might be a simple and intuitive tool for public health measures. The confirmation of such associations between a high Ménag’Score® and a deleterious respiratory health in further studies, would suggest its systematic display on household products to inform consumers of their toxicity and to reduce at mid-term the health risk of the population.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2023


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.