L’orientation culturelle comme facteur de déshumanisation : comparaison entre expression de valeurs individualistes et collectivistes

par Nicolas Frebert

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Benoît Testé.

Soutenue le 14-12-2021

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie : Cognition- Comportement- Communication / LP3C - EA1285 (laboratoire) .

Le président du jury était Patrick Mollaret.

Le jury était composé de Jessica Mange.

Les rapporteurs étaient Stéphanie Demoulin, Daniel Priolo.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de vérifier si la perception d’humanité d’une cible varie en fonction des valeurs culturelles qu’elle exprime. En France, les valeurs dominantes correspondent, d’après un ensemble d’études de psychologie interculturelle, à des valeurs individualistes. En s’appuyant sur ces données, plusieurs études ont été mises en œuvre pour comparer les attributions d’humanité à une cible qui exprime soit des valeurs individualistes, soit des valeurs collectivistes. D’après l’hypothèse ethnocentrique, l’expression de valeurs collectivistes devrait susciter moins d’attributions d’humanité que l’expression de valeurs individualistes. Pour vérifier cette hypothèse, plusieurs mesures d’attributions d’humanité ont été utilisées. Trois prétests ont notamment été réalisés en vue de valider une mesure francophone d’Unicité Humaine et de Nature Humaine via des traits de personnalité. Quatre études expérimentales ont ensuite été mises en place pour répondre à la problématique générale. Les données obtenues ne permettent pas de confirmer l’hypothèse ethnocentrique et montrent que l’expression de valeurs individualistes et collectivistes sont chacune associées à des aspects spécifiques de l’humain. Les résultats conduisent à une réflexion au sujet de la validité convergente des mesures d’attributions d’humanité et de leur capacité à s’émanciper des effets de positivité. Une discussion concernant le statut normatif des valeurs individualistes est également engagée.

  • Titre traduit

    Cultural orientation as a dehumanization factor : comparison between expression of individualistic and collectivistic values


  • Résumé

    The aim of this thesis is to test whether perceived humanness of an individual depends on the cultural values he expresses. Several studies in cross-cultural psychology identified individualistic values as the dominant values in France. Based on these data, we conducted a set of research studies to compare humanness attributions to a target person that expresses either individualistic or collectivist values. According to the ethnocentric hypothesis, the expression of collectivistic values should elicit fewer attributions of humanness than the expression of individualistic values. To test this hypothesis, several measures of humanness attributions were used. Three pre-tests were conducted to validate a francophone measure of Human Uniqueness and Human Nature via personality traits. Then, four experimental studies were set up to address the ethnocentric hypothesis. The data collected did not confirm the ethnocentric hypothesis and showed that the expression of individualistic and collectivistic values are each associated with specific aspects of human being. The results lead to a reflexion about the convergent validity of measures of humanness attributions and their ability to avoid being biased by positivity effects. The normative status of individualistic values is also discussed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2021 par Université Rennes 2 à Rennes

L'orientation culturelle comme facteur de déshumanisation : comparaison entre expression de valeurs individualistes et collectivistes


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2021 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : L'orientation culturelle comme facteur de déshumanisation : comparaison entre expression de valeurs individualistes et collectivistes
  • Détails : 1 vol. (292 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 235-274
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.