Figures du Christ et d'Orphée chez quelques poètes européens du vingtième siècle

par Marion Pélissier-Mouillet

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Sylvie Parizet.

Le président du jury était Jean-Yves Masson.

Le jury était composé de Sylvie Parizet, Jean-Yves Masson, Danièle Chauvin, Amandine Lebarbier.

Les rapporteurs étaient Jean-Yves Masson, Danièle Chauvin.


  • Résumé

    Divers travaux de recherche ont déjà été consacrés à la figure littéraire d'Orphée et à celle du Christ. Mais, par une sorte de contamination réciproque, ces deux figures ne cessent de s'entrecroiser. Le propos de cette thèse sera donc d'examiner les enjeux des féconds rapprochements que les écrivains établissent, de façon explicite ou implicite, entre ces deux mythes qui n'ont cessé de les fasciner. Ce sujet étant très vaste, on opérera une double restriction, dans l'espace et dans le temps. On se limitera à quelques pays européens (France, Allemagne, Angleterre, Espagne), et surtout à la littérature des XXe et XXIe siècles, pour centrer le propos sur cette époque intéressante où la désacralisation conduit à porter un regard nouveau sur ces mythes aux origines religieuses. Dans un premier temps, il s'agira de comprendre en quoi l'héritage du symbolisme et le rôle du chant et de son charme divin peuvent être rattachés à la figure du poète qu'est Orphée, comme à celle du Christ dont la parole est sacrée. On se penchera ensuite sur l'image du Christ fait homme et sur sa « descente aux enfers », en le reliant à la figure orphique et au cheminement douloureux des artistes. Il sera alors possible de voir comment, et jusqu'à quel point, le Christ et Orphée peuvent être des images de l'écrivain, mais aussi des porte-parole de « l'homme souffrant ». La dimension sotériologique de ces deux figures sera ainsi soulignée. Le corpus de travail comprend principalement des œuvres de Guillaume Apollinaire, Georg Trakl, Federico García Lorca, Pierre Jean Jouve et Pierre Emmanuel.

  • Titre traduit

    Figures of Christ and Orpheus among several european poets of the twentieth century


  • Résumé

    There have been various pieces of research already undertaken to debunk the literary figures of Orpheus and the Christ. But, through a process of mutual contagion, these two figures continue to intersect. This thesis will therefore examine the abundant relationships that writers establish, explicitly or implicitly, between these two myths that have constantly been objects of fascination. This topic covering very large aspects, a double restriction will be made both in space and time. Our research will focus primarily on a few European countries (France, Germany, England, Spain), and, above all, on the literature of the 20th and 21st centuries. To this effect, a specific period of time in history was selected — the period when desacralization altered the vision of these myths whose origins are religious. The connection will be made to understand how the legacy of symbolism, the role of song and its divine charm may be related to the poet Orpheus and also to the Christ whose word is sacred. The image of the Christ made man and his ‘descent to the underworld’ will be analyzed and linked to the orphic figure and to the painful development of artists in general. It will then be possible to see how, and to what extent, the Christ and Orpheus may be depictions of the writer, but also spokespersons of ‘the suffering man’. The soteriological dimension of these two figures will thus be underlined. The readings include works of Guillaume Apollinaire, Georg Trakl., Federico García Lorca, Pierre Jean Jouve et Pierre Emmanuel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.