Matrices Emplois-Expositions : Exemples de création, validation et application

par Laure Ngabirano

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Alexis Descatha et de Yves Roquelaure.

Le président du jury était Jean Bouyer.

Le jury était composé de Yves Roquelaure, Yolande Esquirol, Grace Sembajwe, Marcel Goldberg.

Les rapporteurs étaient Yolande Esquirol, Grace Sembajwe.


  • Résumé

    En épidémiologie des risques professionnels, l’évaluation de l’exposition est communément basée sur les réponses à un questionnaire, notamment pour explorer l’exposition à des facteurs, comme les facteurs psychosociaux et les facteurs biomécaniques en milieu professionnel. Ce mode d’évaluation peut être entaché de biais : biais de classement (notamment de mémorisation), biais sur les estimations des associations observées avec des variables de santé (notamment lorsque l’exposition est recueillie en même temps que la maladie). Les matrices emplois-expositions (MEE) sont une méthode alternative d’évaluation de l’exposition dont il est intéressant de mieux connaître la pertinence.Ce projet de thèse avait trois objectifs : 1) construire et valider une MEE ‘STRESSJEM’ pour l’évaluation d’un large panel des facteurs psychosociaux au travail à partir des données des enquêtes nationales SUMER (vagues de 2003 et de 2010). La méthode de segmentation ‘Classification And Regression Trees’ (CART) a été utilisée ; 2) étudier la validité de scores d'expositions biomécaniques basés sur une MEE 'JEM Constances' comparé à l'évaluation auto-rapportée dans la cohorte CONSTANCES ; 3) appliquer la JEM Constances pour réaliser des analyses étiologiques sur le lien entre exposition aux facteurs biomécaniques durant la vie professionnelle et limitations à monter des escaliers à partir de la cohorte CONSTANCES.Les résultats de la première partie de la thèse ont permis de conclure que la MEE ‘STRESSJEM’ pourrait constituer une méthode complémentaire pour l’évaluation de la latitude décisionnelle et le travail posté, voire des autres dimensions du questionnaire de Karasek, à l’exclusion de la demande psychologique. Dans le second objectif, nous avons conclu à une bonne validité d’un score d’exposition cumulé basé sur la MEE ‘JEM Constances’ pour évaluer l‘exposition au port des charges lourdes comparé à l’utilisation des données auto-rapportées. La validité était plutôt modérée pour évaluer le travail répétitif et le travail physiquement intense. L’analyse étiologique a montré que l’exposition au port des charges lourdes ou à un travail à genou au cours d’une vie professionnelle était associée aux limitations à monter des escaliers, notamment pour les sujets les moins qualifiésLes résultats de ce travail contribuent à préciser les avantages et les limites d’une utilisation des MEE et ouvre des perspectives de recherches et d’applications.

  • Titre traduit

    Job-Exposure Matrices : Examples of Creation, Validation and Application


  • Résumé

    In epidemiology of occupational risks, exposure assessment is commonly based on answers to a questionnaire, in particular to explore exposure to factors such as psychosocial and biomechanical work factors. This method of measure can suffer from bias: classification bias (including memory bias), bias in estimated associations with health variables (especially when exposure and disease are collected simultaneously). Job-exposure matrix (JEM) could be an alternative and a relevant exposure assessment method.Three main objectives for this thesis project were: 1) to create and validate a JEM ‘STRESSJEM’ using the data from the national SUMER surveys (waves of 2003 and 2010) for the assessment of a large panel of psychosocial work factors. The Classification And Regression Trees (CART) segmentation method was used; 2) to study the validity of biomechanical exposure scores based on the JEM ‘JEM Constances’ compared to self-reported assessment in the CONSTANCES cohort; 3) to apply the JEM Constances to perform etiological analyzes on the relationship between exposure to biomechanical factors during lifetime work and limitations in climbing stairs from the CONSTANCES cohort.The results of the first part of the thesis allowed to conclude that the JEM ‘STRESSJEM’ could constitute a complementary method for the evaluation of decisional latitude and shift work, or even other dimensions of the Karasek questionnaire, excluding psychological demand. In the second objective, we concluded that a cumulative exposure score based on the JEM Constances was adequate for assessing exposure to carrying heavy loads compared to self-reported data. The validity was rather moderate repetitive work and physically intense work. Etiological analysis has shown that cumulative work exposure to carrying heavy loads or kneeling across working life was associated with functional limitations in climbing stairs, especially among the less educated.The results presented in this thesis contribute to a better knowledge about what can be expected from JEMs, concerning both possibilities and limitations of this kind of approach, with research perspectives and applications.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DiBISO. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.