Apport clinique des méta-analyses dans les cancers ORL localement avancés

par Benjamin Lacas

Thèse de doctorat en Santé publique - recherche clinique

Sous la direction de Jean-Pierre Pignon et de Pierre Blanchard.

Le président du jury était Jean-François Papon.

Le jury était composé de Raphaël Porcher, François Gueyffier, Florence Huguet, Haitham Mirghani, Silvy Laporte-Simitsidis.

Les rapporteurs étaient Raphaël Porcher, François Gueyffier.


  • Résumé

    La radiothérapie et la chimiothérapie sont deux des traitements recommandés pour traiter les cancers ORL localement avancés. La radiothérapie conventionnelle consiste en l’administration de 70 Grays en 35 fractions sur 7 semaines (fractionnement dit « conventionnel »). La chimiothérapie peut être administrée avant (induction), en même temps (concomitant) ou après (adjuvant) le traitement locorégional (chirurgie et/ou radiothérapie). Des essais randomisés ont étudié l’efficacité d’une modification du fractionnement et d’autres l’ajout d’une chimiothérapie à un traitement locorégional. Les méta-analyses sur données individuelles consistent à recueillir les bases de données de ces essais, les vérifier et ensuite les analyser ensemble, permettant ainsi des analyses plus poussées comme la variation de l’effet selon des caractéristiques des essais ou des patients. Cette thèse avait pour objectifs :1/ La première actualisation de la méta-analyse MARCH qui a inclus 34 essais et 11 969 patients afin de déterminer si la radiothérapie à fractionnement modifié était plus efficace que le fractionnement conventionnel sur la survie. Une analyse de la toxicité a également été réalisée. La question secondaire était de savoir si le fractionnement modifié seul était plus efficace que le fractionnement conventionnel associé à une chimiothérapie concomitante.2/ La seconde actualisation de la méta-analyse MACH-NC qui a inclus 105 essais et 19 511 patients afin d’estimer l’efficacité de l’ajout d’une chimiothérapie à un traitement locorégional. La question secondaire concernait la comparaison de l’efficacité de l’ajout d’une chimiothérapie concomitante à celui d’une chimiothérapie d’induction.

  • Titre traduit

    Meta-Analyses to Study New Treatments’ Effects on Patients’ Outcomes in Locally Advanced Head and Neck Cancer


  • Résumé

    Radiotherapy and chemotherapy are both recommended treatments for locally advanced head and neck cancers. During conventional radiotherapy, 70 Grays are given in 35 fractions over 7 weeks (called « conventional fractionation »). Chemotherapy may be given before (induction), at the same time (concomitant) or after (adjuvant) locoregional treatment (surgery and/or radiotherapy). Many randomized clinical trials studied the efficacy of altered fractionated radiotherapy and others studied the addition of chemotherapy to locoregional treatment. Individual patient data meta-analysis consists in the collection of the databases of the trials, the check and the analysis, together. It allows to perform advanced analyses like variation of the treatment effect over trials’ or patient’s characteristics. The objectives of the present work were:1/ The first update of the MARCH meta-analysis, which included 34 trials (from 1979 to 2010) and 11,969 patients in order to study the efficacy of altered fractionated radiotherapy compared to conventional fractionation. A toxicity analysis has also been performed. A secondary question was the efficacy of altered fractionation alone compared to conventional fractionation plus concomitant chemotherapy.2/ The second update of the MACH-NC meta-analysis, which included 105 trials (1965-2010) and 19,511 patients in order to study the efficacy of the addition of chemotherapy compared to locoregional treatment. A secondary question was the efficacy of the addition of concomitant chemotherapy compared to the addition of induction chemotherapy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.