L’image-monument. Étude de la transposition sculpturale de photographies de guerre aux États-Unis, de 1945 à aujourd’hui

par Claire Ducresson-Boët

Thèse de doctorat en Langues et cultures des sociétés anglophones

Sous la direction de François Brunet, Mark Meigs et de Vincent Lavoie.

Le président du jury était Olivier Lugon.

Le jury était composé de Mark Meigs, Vincent Lavoie, Olivier Lugon, Thierry Gervais, Ha-Hong-Van Ha-Van, Katharina Niemeyer.

Les rapporteurs étaient Olivier Lugon, Thierry Gervais.


  • Résumé

    Cette thèse propose l'étude d'un corpus inédit de monuments commémoratifs états-uniens basés sur la remédiation d'une ou plusieurs photographie(s) de guerre. Si les liens entre la sculpture et la photographie ont fait l’objet d'une grande attention depuis la naissance de cette dernière, ces travaux se sont essentiellement tournés vers les usages de la photographie au profit de la sculpture, la photogénie des œuvres sculptées, ou encore leur hybridation dans l’art contemporain à partir des années 1960. Cette recherche propose une nouvelle perspective sur les liens entre ces deux médiums par l'étude d'un phénomène dans lequel la photographie précède la sculpture, arguant de l'existence d'une « sculpture-génie » des images photographiques aux États-Unis. Ce travail prend racines à la fois dans les études sur le photojournalisme et la presse illustrée et dans celles sur la mémoire, et s'inscrit dans les recherches sur les procédures de valorisation culturelle des photographies d’actualité aux États-Unis. Le but est ici de mieux comprendre comment et pourquoi des photographies destinées à documenter l'actualité́ et à paraître sur des pages de journaux et de magazines deviennent des supports de commémoration. Les monuments que l’on nomme dans cette étude des « monuments documentaires » reposent sur une tension forte entre, d'une part, une prétention didactique prenant appui sur des documents iconographiques et, d'autre part, une valorisation symbolique et culturelle des photographies remédiées. On observe alors un changement de régime des photographies- sources, passant de l’image-document à l’image-monument, et dont la thèse s'attache à étudier les effets sur l'élaboration de la mémoire des événements ainsi commémorés. Au terme de cette recherche, il apparaît que la monumentalisation ne constitue pas qu’une forme paroxystique du processus d’iconisation de certaines photographies, mené par l'industrie des médias elle-même, mais s'inscrit également au croisement d'une culture des images et d'une culture de la guerre propres aux États-Unis. Ces monuments apparaissent alors tributaires à la fois de pratiques d’autopromotion du corps médiatique et de pratiques d’autoreprésentation du corps militaire.

  • Titre traduit

    The image-monument. The sculptural transposition of war photographs in the United-States since 1945


  • Résumé

    This dissertation studies a novel corpus made of American memorials based on the remediation of one or more war photograph(s). While the connections between sculpture and photography have been studied extensively since the early days of photography, most works on the subject have focused on the uses of photography to serve and enhance sculpture, on the photogenic quality of sculpture, and on the hybridization of both media in contemporary art since the 1960’s. This dissertation offers a new perspective on the relationship between photography and sculpture through the in-depth analysis of an American phenomenon that shows that photography can be “sculpture-genic” as well. This work is grounded both in studies of photojournalism and illustrated news, and in memory studies. It engages with the ongoing research on the processes of cultural valorization of news photographs in the United-States. The goal of this study is to better understand how and why photographs purposed to document the news and be published in newspapers and magazines become tools of commemoration. The memorials examined in this dissertation, which I call “documentary monuments,” rely on a dichotomy between their didactic aim, which is based on visual documents, and on the other hand, the symbolic and cultural valorization of the herein remediated photographs. This leads to the mutation of the photograph from an image-document to an image-monument. My dissertation studies the effects this mutation has on the memorialization of the events that are commemorated that way. I argue that the monumentalization of news photographs cannot be reduced to an ultimate stage of the iconization process of images led by the media industry itself. It must also be seen as the product of the convergence of the American cultures of war and images. These memorials depend both on the self-promotion of the media corporation and the self-representation of the military corps.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.