Les salines de Tourmont et de Montmorot au comté de Bourgogne (Franche-Comté) sous Marguerite d'Autriche ou l'échec d'une souveraine à rebours de ses prédécesseurs

par Cédric Mottier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Paul Delsalle.

Soutenue le 04-12-2020

à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec Université de Franche-Comté (établissement de préparation) et de Laboratoire chrono-environnement (Besançon) (laboratoire) .

Le président du jury était Frédéric Meyer.

Le jury était composé de Paul Delsalle, Frédéric Meyer, Eric Bousmar, Klaus Oschema, Thalia Brero.

Les rapporteurs étaient Eric Bousmar, Klaus Oschema.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet les deux salines (sites de production de sel) que Marguerite d'Autriche (1480-1530), comtesse de Bourgogne depuis 1509, fit construire à Tourmont (Jura), dès 1510, et à Montmorot (Jura), dès 1514 ; la même année, elle autorisa l'exploitation des sources salées de la châtellenie de Poligny (Jura) autres que celle de Tourmont. Ce faisant, elle revenait sur la politique de ses prédécesseurs qui, depuis le milieu du XIVe siècle, par la fermeture de salines et la non-exploitation de nouvelles sources salées, avaient progressivement concentré la production du sel comtois à Salins (Jura). Pourquoi Marguerite d’Autriche agit-elle ainsi ? Comment a-t-elle mis en œuvre son projet princier ? Et quels résultats obtint-elle au final ? Répondre à ces questions a permis d’élaborer des éléments de connaissance nouveaux, nombreux et variés, en lien avec ces différents objectifs : contribuer à l’histoire du sel ignigène et des salines comtoises à la charnière du Moyen Age et de la Renaissance, abordée sous un angle technique, politique et économique, et à travers l’étude inédite de deux petites salines, alors que Salins s’est taillé la part du lion dans les études menées depuis les années 1960 ; dialoguer avec l’archéologie, en confrontant l’apport des sources manuscrites, et même iconographiques, aux observations de terrain issues du projet collectif de recherche Les sources salées du Jura, 6000 ans d’exploitation (1996-2001) ; éclairer le principat comtois de Marguerite d’Autriche (1509-1530), très peu étudié à ce jour, à travers la politique salicole qu’elle conduisit en rupture avec celle de ses prédécesseurs (1509-1522) ; et plus généralement, voir en quoi ces faits nous renseignent sur sa manière d’exercer son pouvoir en Comté.

  • Titre traduit

    The saltworks of Tourmont and Montmorot in the county of Burgundy (Franche-Comté) at the time of Margaret of Austria or the failure of a sovereign aiming to reverse her predecessors' policy


  • Résumé

    This doctoral thesis has as its object the two saltworks which Margaret of Austria, as a new countess of Burgundy from 1509, had built at Tourmont (France, Jura), from 1510, and Montmorot (France, Jura), from 1514 ; in the same year she authorized the exploitation of the salty springs of the castellany of Poligny (France, Jura) other than that of Tourmont. In doing so, she returned to the policy of her predecessors, who, since the middle of the 14th century, by the closure of salt-works and the non-exploitation of new salty springs, had gradually concentrated in Salins (France, Jura) the production of salt from their county of Burgundy.Why Margaret of Austria did this ? How did she implement her princely project ? And which results did she achieve in the end ?Answering these questions made it possible to develop new, numerous and varied elements of knowledge, in connection with these different objectives : to contribute to the history of salt and saltworks of Franche-Comté at the hinge of the Middle Ages and the Renaissance, addressed under a technical, political and economic side, and through the fully new study of two small saltworks, while Salins has carved out the lion's share in the studies carried out since the 1960s ; dialogue with archeology, by comparing the contribution of handwritten and even iconographic sources with field observations from the collective research project Les sources salées du Jura, 6000 years of exploitation (1996-2001) ; enlighten the principate of Margaret of Austria in Franche-Comté (1509-1530), very little studied to this day, through the salt production policy that she led, breaking with that of her predecessors (1509-1522) ; and more generally, to see how these facts tell us about the way she exercised her power in Franche-Comté.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Les salines de Tourmont et de Montmorot au comté de Bourgogne (Franche-Comté) sous Marguerite d'Autriche ou l'échec d'une souveraine à rebours de ses prédécesseurs


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Les salines de Tourmont et de Montmorot au comté de Bourgogne (Franche-Comté) sous Marguerite d'Autriche ou l'échec d'une souveraine à rebours de ses prédécesseurs
  • Détails : 1 vol. (1011 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 801-836
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.