L'instrumentalisation du principe de subsidiarité, un révélateur de la nature juridique de l'Union européenne

par Anaëlle Martin

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Aude Bouveresse.

Le président du jury était Dominique Ritleng.

Le jury était composé de Aurore Gaillet.

Les rapporteurs étaient Brunessen Bertrand, Olivier Dubos.


  • Résumé

    Du fait de son ambiguïté fondatrice, de ses connotations politiques et de son caractère relativement récent, le principe de subsidiarité, expressément consacré dans l’ordre juridique de l’Union européenne par le traité de Maastricht, fait l’objet d’une instrumentalisation par de nombreux acteurs à des fins souvent contradictoires mais néanmoins cohérentes avec la nature juridique de l’Union. Si à l’évidence, sa consécration dans le droit primaire visait, à l’instar de celle du principe de proportionnalité, à rassurer les États membres et les citoyens européens de ce que l’action de l’Union se limiterait au strict nécessaire, le principe de subsidiarité était cependant porteur d’une charge quelque peu subversive en raison de sa dynamique potentiellement ascendante et de sa signification implicitement fédérale. Appliquer la subsidiarité, pour les institutions européennes qui sont les gardiennes de son respect, revient presque toujours à justifier l’intervention de l’Union au regard des objectifs de l’action envisagée et, partant, à disqualifier l’action des échelons inférieurs. Pour autant, et de façon assez paradoxale, l’instrumentalisation de la subsidiarité ne s’inscrit pas tant dans une dimension fédérale que fonctionnelle tant il est vrai que le fédéralisme cherche à promouvoir des valeurs comme l’autonomie et la diversité, ce que la subsidiarité, malgré les apparences, ne permet pas de garantir. Présentée comme un instrument de fédéralisation de l’Union européenne, la subsidiarité n’est, en réalité, qu’un instrument d’intégration puisqu’elle n’a jamais su s’extraire de la matrice fonctionnaliste qui caractérise la construction européenne depuis toujours.

  • Titre traduit

    The instrumentalisation of the principle of subsidiarity as revealing the legal nature of the European Union


  • Résumé

    Due to its founding ambiguity, its political connotations and its relatively recent character, the principle of subsidiarity, expressly enshrined in the legal order of the European Union by the Treaty of Maastricht, is being instrumentalized by many actors for purposes that are often contradictory but nevertheless consistent with the legal nature of the European Union. While its consecration inprimary law, like that of the principle of proportionality, was obviously intended to reassure Member States and European citizens and ensure that the Union's action would be limited to what is necessary, the principle of subsidiarity was nevertheless some what subversive because of its potentially ascending dynamic and its implicitly federal content. Applying subsidiarity, for the European institutions which are the guardians of its observance, almost always means justifying the Union's intervention with regard to the objectives of the envisaged action and, therefore, disqualifying action by the lower levels of government. Paradoxically, however, the instrumentalization of the principle of subsidiarity is not so much « federal » as « functional », since federalism seeks to promote values such as autonomy and diversity, which subsidiarity, despite appearances, does not guarantee. Usually presented as an instrument of federalization of the European Union, the principle of subsidiarity is in reality an instrument of integration since it has never been able to extricate itself from the functionalist matrix that has always characterized the construction of Europe.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2021 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

L'Instrumentalisation du principe de subsidiarité, un révélateur de la nature juridique de l'Union européenne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque électronique du Services des bibliothèques 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2021 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : L'Instrumentalisation du principe de subsidiarité, un révélateur de la nature juridique de l'Union européenne
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (713 p.)
  • Notes : Tirage réalisé à la demande.
  • ISBN : 978-2-7295-9193-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 631-697. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.