Interactions entre dynamiques environnementales et occupations humaines du Paléolithique à l’âge du Fer dans les piémonts du Jebel Hajar (Oman)

par Tara Beuzen-Waller

Thèse de doctorat en Géomorphologie, relief, dynamique de la surface, risques naturels

Sous la direction de Eric Fouache.

Le président du jury était Michel Rasse.

Le jury était composé de Stéphane Desruelles, Olivia Munoz.

Les rapporteurs étaient Laurent Lespez, Mauro Cremaschi.


  • Résumé

    Au Sultanat d’Oman, les fluctuations climatiques quaternaires sont caractérisées par une alternance entre périodes humides et arides. Aujourd’hui, le pays est principalement composé d’étendues désertiques et le peuplement se concentre traditionnellement dans des oasis alimentées artificiellement en eau. Cette thèse propose de reconstituer les variations hydro-climatiques de la fin du Quaternaire dans les piémonts de la chaîne du Jebel Hajar afin de mieux comprendre les potentialités des milieux de piémonts durant les périodes humides du Pléistocène et de l’Holocène et de suivre la mise en place de l’aridité depuis la fin de l’Optimum climatique holocène. A ces fins, elle mobilise une analyse pluridisciplinaire sur les archives fluviales continentales, la sédimentation littorale, et les sites archéologiques, dans quatre secteurs représentatifs des piémonts : Bat/al-Arid, Salut, Adam et Quriyat. Les données géomorphologiques et hydro-climatiques obtenues sont comparées à la répartition des sites archéologiques, aux stratégies de subsistance à chaque période archéologique et au mode d’acquisition de l’eau. Les résultats attestent d’un emboîtement des formes alluviales héritées au cours du Pléistocène et de l’Holocène, de la réduction des écoulements de surface à partir de 5 840 – 5 610 cal. BP, de la concentration progressive des sites archéologiques de l’âge du Bronze ancien vers des espaces hydrologiquement favorisés, d’une optimisation progressive de ces espaces dans les parties hautes du piémont et d’une forte mobilité de la ligne de rivage dans la plaine côtière de Quriyat à l’Holocène moyen et récent.

  • Titre traduit

    Environmental evolution and human occupation from the Palaeolithic to the Iron Age in the foothills of the Jebel Hajar (Oman)


  • Résumé

    In Oman, Quaternary climatic fluctuations are characterised by wet and dry periods. Today, desert landscapes prevail in Oman and traditional settlements mainly consist of artificially water-supplied oases. This work exposes the hydro-climatic variations at the end of the Quaternary in the foothills of the Jebel Hajar in order to (1) better understand the various environmental potential of the foothills during the wet periods of the Pleistocene and the Holocene and (2) reconstruct the onset of aridity since the end of the Holocene Pluvial Phase. To do so, multidisciplinary analyses are conducted on fluvial archives, coastal sedimentation and archaeological site’s distribution and nature, in four areas of the Jebel Hajar foothills : Bat/al-Arid, Salut, Adam and Quriyat. The geomorphological and hydro-climatic data are compared with the distribution of archaeological sites, subsistence strategies in each archaeological period and water distribution/ acquisition. The results obtained attest a nesting of the alluvial forms during the Pleistocene, the reduction of surface runoffs as early as 5,840 - 5,610 cal. BP, the gradual concentration of the archaeological sites towards hydrologically favoured areas, a progressive optimisation of these spaces in the upper parts of the foothills and a high mobility of the shoreline in the coastal plain of Quriyat during the Mid-Late Holocene.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.