"Le combat pour une parole libre" : la sémantique de la liberté de la presse et la censure dans les débats français et allemands autour de Charlie Hebdo (2015-2017)

par Anna Gvelesiani

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Hélène Miard-Delacroix.

Le président du jury était Valérie Schafer.

Le jury était composé de Ursula Geitner, Joachim Scholtyseck.

Les rapporteurs étaient Christine Meyer, Holger Dainat.


  • Résumé

    Suite à l’attentat du 7 janvier 2015 contre le magazine satirique français Charlie Hebdo ont commencé des débats dans les médias français et allemands sur la liberté de la presse et la censure. L’attentat a été revendiqué par deux islamistes autoproclamés. Les débats tournaient autour des questions de solidarité et d’appartenance au niveau national et européen. Fondé sur l'analyse du discours linguistique, ce travail examine un corpus de textes des cinq journaux français et allemands à plus haut tirage et analyse de manière contrastée les deux notions de liberté de la presse et censure dans les débats publics 2015-2017 en France et en Allemagne. L’analyse part du principe que la notion de la liberté de la presse s’inscrit dans un contexte historique qui forme la base des sociétés européennes et occidentales. Surtout depuis les Lumières, ces débats relèvent des dimen- sions de continuité et de césures historiques: au cours de l'établissement d'un canon de valeurs éclairées, la liberté de la presse est devenue une revendication centrale des progressistes et la censure une caractéristique de l'oppression. Ce contraste a survécu jusqu’à aujourd’hui sous une forme plus différenciée. Il s’agit dans ce travail de faire ressortir cette dimension en reliant les débats actuels à leur sémantique historique. Les résultats montrent que les cartes cognitives ont été construites sur la base de cette opposition et traduites en conséquences politiques. Les termes de liberté de la presse et de censure devenant ainsi un critère d'appar- tenance européenne et les événements de janvier 2015 ont été des vecteurs pour la construction d’identité et d’altérité.

  • Titre traduit

    "The fight for free speech" : the semantics of freedom of press and censorship in French and German debates about Charlie Hebdo 2015-2017


  • Résumé

    Following the attacks on the French satirical magazine Charlie Hebdo on January 7th 2015 by two self-pro- claimed Islamist assassins, debates about freedom of press and censorship emerged in the French and German media. Linked to these debates were discussions on solidarity and social affiliation to a national and European level. Using linguistic discourse analysis, this work examines a corpus of texts from each of the five highest-circu- lation print media in France and Germany and contrastively explores the two terms in public debates from 2015 to 2017. The study begins with the premise that freedom of press is a foundation of Western European societies that stands in a long historical context. In Germany and France, the debates on freedom of press and censorship show dimensions of historical continuities and caesurae, especially since the Enlightenment pe- riod: in the course of the establishment of an enlightened canon of values, freedom of press became a central demand of progressive agents and censorship a characteristic of varied forms of oppression. This is an oppo- sition which - in a more differentiated form - has survived until today. The analysis reveals this dimension by integrating the debates into their historical semantics. The results show that in the debates, cognitive maps were constructed on the basis of this opposition and translated into political action. The terms freedom of press and censorship thus became a benchmark of European affiliation, the events in January 2015 served as a vehicle through which were constructed in- and outgroups.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.