Physical activity : a strategy to improve radiotherapy efficiency in prostate cancer ? : Novel insights from preclinical models

par Suzanne Dufresne

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)

Sous la direction de Amélie Rebillard et de Christine M. Friedenreich.

Soutenue le 13-11-2020

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Laboratoire Mouvement Sport Santé / M2S (laboratoire) .

Le président du jury était Romain Mathieu.

Le jury était composé de Adrien Rossary, Yann Simon Gallot.

Les rapporteurs étaient Alice Carrier.

  • Titre traduit

    L’activité physique : une stratégie permettant d’améliorer l’efficacité de la radiothérapie ? : Nouvelles perspectives issues de données précliniques


  • Résumé

    Le cancer de la prostate est un fléau mondial et l’échec des traitements est un défi majeur pour combattre cette maladie. La pratique d’une activité physique chez des patients atteints d’un cancer est associée à une amélioration du pronostic et certains mécanismes biologiques sous-jacents à ces bénéfices ont été identifiés grâce à des modèles précliniques. Il est dès lors plausible que l’activité physique améliore l’efficacité des traitements utilisés contre le cancer. Toutefois, l’effet de l’activité physique sur l’efficacité de la radiothérapie reste méconnu. L’objectif a cette thèse est d’étudier l’impact de l’activité physique sur la croissance tumorale et la réponse à la radiothérapie dans différents modèles précliniques de cancer de la prostate. Notre travail montre (1) qu’un entrainement sur tapis roulant permet d’améliorer l’efficacité de la radiothérapie dans un modèle préclinique de cancer de la prostate PPC-1 en améliorant l’infiltration des cellules tueuses naturelles dans le tissu tumoral ; (2) qu’un modèle de roue volontaire ne permet pas d’obtenir ces effets chez des souris porteuses de tumeurs PC-3, ce qui semble être attribuable au sous-type de cancer plutôt qu’à la modalité d’activité physique ; et (3) que les processus épigénétiques au sein de la tumeur sont régulés par l’activité physique chez des rats porteurs de tumeurs AT1, le rôle de cet effet sur l’efficacité des traitements restant à explorer. Nos travaux suggèrent donc que l’activité physique pourrait sensibiliser les cellules cancéreuses prostatiques à la radiothérapie et souligne également la nécessité de programmes d’entrainement personnalisés pour les patients atteints de cancer pourrait améliorer l’efficacité de la radiothérapie.


  • Résumé

    Prostate cancer is a major health issue worldwide and treatment failure represents a major challenge in this disease. Physical activity in cancer patients is associated with improved outcomes and several biological mechanisms mediating these benefits have been identified in preclinical models. It thus appears plausible that physical activity could improve anti-cancer therapy efficiency. The effect of physical activity on radiotherapy efficiency in prostate cancer remains however largely unknown. The objective of this thesis was to investigate the impact of physical activity on tumor growth and radiotherapy response using different physical activity modalities and preclinical prostate cancer models. Our work showed that (1) treadmill running enhanced the radiotherapy response in a preclinical model of PPC-1 prostate cancer through increased natural killer cell infiltration to the tumor tissue; (2) voluntary wheel running did not provide the same benefits in mice bearing PC-3 tumors, which might be attributable to differences in prostate cancer subtype rather than physical activity modalities; and (3) tumor epigenetic processes in rats with AT1 tumors were regulated by exercise, but their influence on cancer treatment remains unknown. Hence, our work suggests possible improvements in radiotherapy efficiency in prostate cancer with physical activity but also shows the need for tailored exercise programs in the oncology setting.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2020 par Université Rennes 2 à Rennes

Physical activity : a strategy to improve radiotherapy efficiency in prostate cancer ? : Novel insights from preclinical models


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2020 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Physical activity : a strategy to improve radiotherapy efficiency in prostate cancer ? : Novel insights from preclinical models
  • Détails : 2 vol. (252, 49 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 209-252
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.