Le pouvoir en moi : rôle du soi-actif dans les effets du pouvoir social sur les performances et le jugement moral

par Hugo Bouxom

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Peggy Chekroun et de Jean-Baptiste Légal.

Le président du jury était Dominique Muller.

Le jury était composé de Peggy Chekroun, Jean-Baptiste Légal, Dominique Muller, Markus Brauer, Rasyid Sanitioso, Odile Hirschauer-Rohmer.

Les rapporteurs étaient Markus Brauer, Rasyid Sanitioso.


  • Résumé

    De nombreux travaux ont mis en évidence des effets liés à la détention de pouvoir sur nos comportements, nos motivations ou encore nos jugements. Si plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer ces effets, il n’existe pas, à ce jour, de consensus sur la façon dont le pouvoir exerce son influence et par l’intermédiaire de quels processus. Récemment Guinote et Chen (2018) ont proposé le modèle du pouvoir et du Soi-Actif pour répondre à cette question. Elles proposent que le pouvoir activerait des concepts de Soi spécifiques, qui médiatiseraient la relation entre le pouvoir et ses conséquences. Cette thèse a pour objectif principal de tester empiriquement cette hypothèse. Au cours de notre programme de recherche, nous avons 1) étudié les représentations en mémoire associées au pouvoir en général, dans le contexte de la poursuite de but et du jugement moral. 2) puis testé l’hypothèse d’une plus grande accessibilité de ces concepts en mémoire dans des contextes de détention de pouvoir, et 3) testé empiriquement l’hypothèse d’un effet médiateur de l’activation de ces concepts de Soi en mémoire sur les performances et les jugements moraux. L’hypothèse alternative d’un effet médiateur de l’activation des tendances à l’approche a également été testée. A l’aide d’analyses de p-curves et de méta analyses, nous avons également estimé le niveau de crédibilité et les tailles d’effet des deux méthodes couramment utilisées dans la recherche pour induire expérimentalement du pouvoir chez les individus. Globalement, nos résultats ont permis de 1) de valider les méthodes classiques d’induction, 2) de reproduire des effets déjà observés dans la littérature sur la relation entre pouvoir et poursuite de buts, et 3) de mettre en évidence un effet du pouvoir sur le soi actif. Cependant, l’effet médiateur de l’accessibilité de ces concepts n’a été mis en évidence. Les implications pour le modèle du soi actif de Guinote et Chen sont discutées.

  • Titre traduit

    The power in me : the role of the active self in the effects of Ssocial power on performance and moral judgment


  • Résumé

    Numerous studies have highlighted the effects of holding power on our behaviour, motivations and judgements. While several hypotheses have been put forward to explain these effects, there is no consensus to date on how power exerts its influence and through which processes. To answer this question, Guinote and Chen (2018) recently proposed the Power and Self-Active model. They propose that power would activate specific Self-concepts, which would mediate the relationship between power and its consequences. The main objective of this thesis is to empirically test this hypothesis.During our research program, we have 1) studied the representations associated with power in general, in the context of goal pursuit and moral judgment. 2) then we tested the hypothesis of a greater accessibility of these concepts in power holding contexts, and 3) empirically tested the hypothesis of a mediating effect of the activation of these Self-concepts on performances and moral judgments. The alternative hypothesis of a mediating effect of the activation of approach tendencies was also tested. Using p-curve and meta-analyses, we also estimated the level of credibility and effect sizes of the two methods commonly used in research to experimentally induce power in individuals. Overall, our results made it possible to 1) validate the classical induction methods, 2) reproduce effects already observed in the literature on the relationship between power and goal pursuit, and 3) highlight an effect of power on the active self. However, the mediating effect of the accessibility of these concepts has not been demonstrated. The implications for Guinote and Chen's model of the active self are discussed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.