Cοmparative study οf episοdic memοry in cοmmοn cuttlefish (Sepia οfficinalis) and Εurasian jay (Garrulus glandarius)

par Pauline Billard

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la sante

Sous la direction de Christelle Jozet-Alves et de Nicola S. Clayton.

Le président du jury était Francis Eustache.

Le jury était composé de Christelle Jozet-Alves, Nicola S. Clayton, Francis Eustache, Rui Rosa, Mathias Osvath, Valérie Dufour.

Les rapporteurs étaient Rui Rosa, Mathias Osvath.

  • Titre traduit

    Etude comparative de la mémoire épisodique chez la seiche commune (Sepia officinalis) et le geais des chênes (Garrulus glandarius)


  • Résumé

    Pendant longtemps, le voyage mental dans le temps a été considéré comme unique à l’humain. Selon des auteurs, les animaux ne pourraient pas se projeter dans le passé ou le futur parce qu’ils sont ancrés dans le présent. Néanmoins, pendant les 30 dernières années les chercheurs ont apporté des connaissances considérables sur les capacités des animaux à se souvenir de leur passé et à anticiper leur futur. Même si les opinions ont évolué, le débat sur l’unicité du voyage mental dans le temps est toujours d’actualité. Le but de ma thèse est d’apporter de nouvelles données sur les capacités des animaux à se souvenir du passé et à anticiper le futur. Plus particulièrement, je me suis intéressée à la mémoire de la source, qui est la capacité de retrouver l’origine d’un souvenir, chez deux espèces animales très éloignées, la seiche commune Sepia officinalis, et le geai des chênes, Garrulus glandarius. Les résultats ont montré que les seiches étaient capables de résoudre une tâche de discrimination perceptive, montrant qu’elles pouvaient discriminer et retenir leurs propres perceptions après un délai de 3 heures. Les geais, eux, ont révélé des différences mâles/femelles inattendues concernant leur capacité d’encoder et de retrouver une information contextuelle non-intentionnelle (source contextuelle). Une étude sur le comportement orienté vers le futur a montré que les seiches étaient capables de prendre une décision dans le présent en fonction de ce qu’elles avaient appris dans le passé, et en fonction des conditions expérimentales futures. Une étude préliminaire sur la planification a également apporté des résultats prometteurs sur la capacité des seiches à anticiper leurs besoins futurs. Enfin, nous avons pu explorer et mettre en lumière pour la première fois les substrats neuroanatomiques de la mémoire de type épisodique chez la seiche. Ces résultats permettent d’enrichir nos connaissances sur le voyage mental dans le temps chez la seiche et chez le geai, suggérant que cette capacité cognitive complexe peut avoir évolué sous différentes contraintes environnementales.


  • Résumé

    Some authors support that mental time travel is unique to humans. To their point of view, animals are not able to project themselves into the past of the future because they are bound into the present. Nevertheless, during the last 30 years, researchers have brought considerable knowledge on animals’ capacities to travel mentally through time. Even though opinions have evolved, the debate concerning the unicity of mental time travel is still on. My PhD thesis aimed at bringing further knowledge on this matter by focusing on an innovative aspect of episodic cognition in common cuttlefish, Sepia officinalis and Eurasian jay, Garrulus glandarius, namely, source-memory. Source-memory is the capacity to retrieve the origin of an episodic memory. Results showed that cuttlefish were able to perform a source-discrimination study, revealing that they were able to discriminate and retrieve their own perceptions after 3-hours delay. A study on jays’ capacity to encode incidentally a contextual information (contextual source) revealed unexpected differences between males and females. Investigation of future-oriented behaviour in cuttlefish showed that they were able to take a decision in the present according to previous encoded knowledge and according to future experimental conditions. A preliminary study also revealed promising results on cuttlefish capacity to anticipate their future needs. To finish, we explored and revealed for the first time the neuronal substrates of episodic-like memory in cuttlefish. Alltogether, these results provide new knowledge on mental time travel in cuttlefish and in jays, suggesting that this capacity would have evolved under different environmental contraints.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.