L’autonomisation du patient. : Vers une nouvelle approche de la prise en charge infirmière en cancérologie

par Elise Verot

Thèse de doctorat en Santé publique

Sous la direction de Franck Chauvin.

Soutenue le 27-11-2020

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences Ingénierie Santé (Saint-Etienne) , en partenariat avec Health Services and Performance Research (Lyon) (équipe de recherche) , Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (établissement opérateur d'inscription) et de Health Services and Performance Research (Lyon) (laboratoire) .

Le président du jury était Véronique Trillet-Lenoir.

Le jury était composé de Philippe Berthelot, Véronique Régnier Denois, Valérie Berger.

Les rapporteurs étaient François Alla, Corinne Rochette.


  • Résumé

    Introduction : Notre système de soins s’est construit autour de la prise en charge des pathologies aigües au sein de l’hôpital. Nous comprenons la difficulté à y intégrer la prise en charge des pathologies chroniques, tant au niveau de son organisation que du côté des postures adoptées par les soignants. Or depuis plusieurs années, le soutien à l’engagement des patients pour une meilleure autonomisation de ces derniers, est un objectif recherché sur le parcours de soins en cancérologie. L’importance des soins infirmiers dans ce domaine n’est plus à prouver aujourd’hui. A l’heure où la France réoriente sa politique de santé vers la prévention et l’engagement des usagers dans les parcours de soins, et où le processus d’Universitarisation des infirmiers a été engagé, nous avons souhaité nous interroger sur les moteurs et leviers de changement ainsi que sur les freins et facteurs facilitateurs à l’autonomisation du patient dans le parcours de soins en cancérologie, sous la focale d’une recherche infirmière. Méthode : Dans le cadre de 3 études, des pratiques et/ou outils fondés sur des approches expérimentales (Evidence Based Practice (EBP)) participant à soutenir l’autonomisation du patient, sont implémentés ou questionnés du point de vue de leur acceptabilité, notamment dans les pratiques courantes des infirmiers en cancérologie. Ces études sont des recherches en implémentation, en vie réelle, interventionnelles et multicentriques. Les articles présentés rapportent tous des travaux de recherche qualitative, qui utilisent un outil d’analyse, le Theoretical Domains Framework (TDF) pour étudier les problèmes d’implémentation. Résultats : Nos recherches montrent une influence majeure des soignants, et particulièrement des infirmiers, sur la capacité du patient à s’inscrire activement dans son continuum de soins au sein des établissements traitant le cancer. Le cadre méthodologique d’implémentation que nous avons adapté à la culture française, nous a permis de déployer une intervention sur mesure en fonction des contextes des centres participants au PHRIP Paract. Nous avons pu aussi procéder à l’évaluation de l’implémentation multicentrique d’un programme d’Éducation Thérapeutique en chimiothérapie orale, dans le cadre du projet PEPS Co. La culture et l’organisation actuelles des soins infirmiers, toujours très teintées de paternalisme, témoignent d’une approche axée principalement sur la maladie et non sous une focale individualisée considérant le patient dans sa globalité. De plus, les infirmiers en cancérologie ne s’engagent pas naturellement vers une adaptation de leurs pratiques courantes malgré un environnement en mutation. La méthodologie mobilisée nous a permis notamment d’identifier les freins et facteurs facilitateurs à un meilleur transfert des EBP dans les soins infirmiers en cancérologie. Conclusion : Ces études nous ont permis d’établir des préconisations méthodologiques pour préparer l’implémentation d’une modification de pratiques infirmières sur le parcours de soins en cancérologie favorisant l’autonomisation du patient, ainsi que des recommandations pour la dissémination d’un programme ETP dédié aux traitements anticancéreux par voie orale.

  • Titre traduit

    Patient empowerment. : Towards a new approach to oncology nursing care


  • Résumé

    Introduction: French care system was built around the management of acute pathologies in the hospital. We understand the difficulty of integrating the management of chronic pathologies into the hospital, both in terms of its organization and the attitudes adopted by the care providers. However, for several years now, support for the commitment of patients to better empowering them has been a sought-after objective in the cancer care pathway. The importance of nursing care in this area no longer has to be proven today. At a time when France is reorienting its health policy towards prevention and the engagement of users in care pathways, and when the Universitarisation of nurses’ education process has been initiated, we wanted to ask ourselves about the drivers and levers for change as well as the obstacles and factors facilitating the patients’ empowerment in the cancer care pathway, under the focus of nursing research. Methods: In the context of 3 studies, practices and/or tools based on experimental approaches (Evidence Based Practice (EBP)) participating in supporting patient empowerment are implemented or questioned from the point of view of their acceptability, particularly in the daily practices of oncology nurses. These studies are implementation, real-life, interventional and multicentric research. The articles presented all report qualitative research, which uses an analysis tool, the Theoretical Domains Framework (TDF) to study implementation problems. Results: Our research shows a major influence of caregivers, and particularly nurses, on the patient's ability to actively integrate their care continuum in Comprehensive Cancer Centers. The methodological implementation framework that we have adapted to French culture has enabled us to deploy a tailored intervention according to the contexts of the centers participating in PHRIP Paract. We have also been able to evaluate the multi-center implementation of a patient education program dedicated to cancer patients treated by oral anticancer therapy, as part of the PEPS Co project. The current culture and organization of nursing care, still very tinged with paternalism, attest to an approach focused mainly on disease and not under an individualized focus considering the patient as a whole. In addition, oncology nurses are not naturally committed to adapting their daily practices despite a changing environment. The methodology used allowed us in particular to identify the obstacles and factors facilitating a better transfer of EBP in oncology nursing care. Conclusion: These studies allowed us to draw up methodological recommendations to prepare the implementation of a change in nursing practices on the cancer care pathway promoting patient empowerment, as well as recommendations for the dissemination of a PE program dedicated to oral anticancer therapies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.