L'Écriture aberrante : Didier-Georges Gabily

par Élisa Bernard

Thèse de doctorat en Lettres mention Langue et littérature françaises

Sous la direction de Gilles Bonnet.

Soutenue le 25-11-2020

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Université Jean Moulin (Lyon) (établissement opérateur de soutenance) .

Le président du jury était Olivier Neveux.

Le jury était composé de Olivier Neveux, Sandrine Le Pors, Arnaud Maïsetti, Sylvie Chalaye, Mireille Hilsum.

Les rapporteurs étaient Sandrine Le Pors.


  • Résumé

    Ce travail de thèse est la première étude monographique à propos de Didier-Georges Gabily, écrivain français né en 1955 et mort en 1996. Le corpus étudié s’étend à toute la production littéraire de Gabily publiée et écrite à partir de 1988. Ainsi aucun découpage générique ne sera établi puisque les textes étudiés sont autant portés à la scène, pièces de théâtre, que des récits, romans, poèmes et articles. Toute la démarche de cette thèse est de chercher au-delà des canons génériques et de leur déconstruction. En fondant des charnières de réflexion nous avons pu dégager quelques grands axes constitutifs de l’écriture gabilienne. Notre conclusion est la suivante : les veines d’écriture de Gabily sont en « itinerrance », traversant les territoires de la lyrique mélique, tentant de vider les formes-missiles de la communication contemporaine de leur contenu idéologique empoisonné ; Gabily est également le dépositaire d’une pensée aiguisée et alarmée sur le monde contemporain et libéral qu’est le sien. Sa langue est forgée dans les fanges du monde européen actuel. Notre thèse s’appuie à montrer la multitude de facettes de l’écriture gabilienne, langue mystérieuse et précise : poésie aberrante.

  • Titre traduit

    Outlier Writing : Didier-Georges Gabily


  • Résumé

    This thesis is the first monographic study about Didier-Georges Gabily, French writer born in 1955, who died in 1996. The corpus studied encompasses the whole of Gabily’s literary production, published and written, from 1988. There is no generic cut, since the studied texts are either brought to the stage, as theatre plays, or stories, novels, poems, and articles. The whole approach of this thesis is to look beyond generic archetypes and their deconstruction. While creating hinges of reflexion, we have identified a few axes reflective of the gabilian writing. Our conclusion is as follows : Gabily’s core writing is in « itinerrance », crossing the territories of Melian lyricism, trying to empty the missile-like forms of contemporary communication of their poisonous ideological content ; Gabily is also the trustee of a sharpened thinking, alarmed at the contemporary and liberal world he lived in. His language is moulded into the mire of today’s European world. Our thesis tries to show the variety of sides of gabilian writing, mysterious and precise language, aberrant poetry, at the same time logic and senseless.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.