Pervasive nominalization in Yukuna : An Arawak language of Colombian Amazonia

par Magdalena Lemus Serrano

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique

Sous la direction de Françoise Rose.

Soutenue le 14-12-2020

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Laboratoire Dynamique Du Langage (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Denis Creissels.

Le jury était composé de Sonia Cristofaro, Spike Gildea, Rik van Gijn, Katharina Haude.

Les rapporteurs étaient Sonia Cristofaro.

  • Titre traduit

    Nominalisation omniprésente en yukuna, langue Arawak de l’Amazonie colombienne


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la langue yukuna (ISO 693-3: ycn, Glottocode: yucu1253), une langue arawak de l’Amazonie coolombienne. Le yukuna est une langue sous étudiée et menacée de disparition, parlée par environ mille locuteurs dans des communautés situées le long du fleuve Mirití-Paraná dans le nord ouest de l’Amazonie. Cette thèse est structurée en deux parties. La partie I présente une esquisse grammaticale de la langue (119pp.), basée sur un corpus de textes de première main (25000 mots, 4,5 heures d’enregistrements). La partie II présente une description et une discussion approfondie sur la nominalisation et les constructions basées sur la nominalisation dans la langue.La nominalisation en yukuna est omniprésente dans le corpus, et elle est versatile dans ses fonctions. En effet, le yukuna a huit marques de nominalisation différentes, employées avec des formes verbales ambigües qui montrent des propriétés verbales ainsi que nominales. Ces formes verbales sont extrêmement fréquentes, se trouvant dans environ 80% des phrases du corpus. Les formes verbales portant ces marques occupent des nombreuses positions syntaxiques, avec des fonctions très variées. Au-delà de la fonction référentielle typique des nominalisations dans des positions syntaxiques nominales telles que argument d’un prédicat verbal, ces formes verbales se trouvent également dans les propositions relatives, les propositions adverbiales, des constructions de type clause chaining, voire même dans des propositions principales comme marques discursives ou de TAM. La description de ces constructions sur la base d’un corpus oral représente ainsi un défi méthodologique considérable. L’objectif de cette thèse a été d’appliquer une méthodologie rigoureuse et systématique qui rend compte de la complexité des données.Cette étude adopte une approche qui part de la forme pour décrire la function. La méthodologie adoptée positionne le prototype du groupe nominal (GN) comme l’outil principal pour identifier, catégoriser et décrire les nominalisations. Chaque construction d’intérêt est donc décrite selon le degré auquel ses traits correspondent au prototype du GN ou s’en écartent, du point de vue tant de sa morphosyntaxe interne que de sa distribution externe. Cette méthode est particulèrement adaptée pour identifier les trajets d’expansion fonctionelle des nominalisations, en séparant leurs usages dans des positions syntaxiques nominales, de leurs usages dans des positions syntaxiques exclues des GN. J’emploi le terme ‘construction basée sur la nominalisation’ pour décrire ces usages novateurs des nominalisations, en suivant la terminologie proposée par Post (2011). Les résultats de l’application de cette méthode aux données du yukuna révèlent que les fonctions des nominalisations du yukuna sont comparables à celles décrites dans la literature sur les nominalisations versatiles. Le yukuna est remarquable sur la co existance de tant d’usages des nominalisations en synchronie.


  • Résumé

    This dissertation focuses on Yukuna (ISO 693-3: ycn, Glottocode: yucu1253), an Arawak language of Colombian Amazonia. Yukuna is a definitely endangered, understudied language, spoken by under one thousand speakers in various communities along the Mirití-Paraná River in North Western Amazonia. This dissertation is organized in two parts. Part I provides a grammar sketch of the language (119pp.), on the basis of a first hand corpus of texts (25000 words, 4,5 hours of recording). Part II provides an in depth description and discussion of nominalizations and nominalization based constructions in Yukuna. Nominalizations in Yukuna are pervasive in discourse, and versatile in their functions. Indeed, there are eight different nominalization markers in Yukuna, used with ambiguous verb forms that display both verbal and nominal features. These verb forms are incredibly frequent, found in average in 80% of sentences in the corpus of texts. Verb forms carrying these markers are found in a variety of syntactic positions, and with different functions, from the prototypical referential use of nominalizations as arguments within verbal clauses, to other, less prototypical uses such as in relative clauses, adverbial clauses, clause chaining, and even as TAM and discourse markers in main clauses. Describing the complexity of Yukuna nominalizations in terms of their internal structure, external distribution and corpus frequency represents a major methodological challenge. This dissertation aims to present the complexities of Yukuna nominalizations in a way that is both thorough and systematic. In this study, I adopt a form to function methodology that establishes the prototype of Noun Phrases as the main tool to identify, categorize and describe nominalizations. Individual constructions are described in terms of the degree to which they match or differ from the language specific features of the NP prototype, in terms of both its internal morphosyntax and external distribution. This method is particularly reliable to identify the distributional and functional expansion of nominalizations, by distinguishing the use of verb forms marked with nominalizing morphology in syntantic positions of NPs (nominalization constructions), from their use in syntactic positions that are not those of NPs. I refer to this latter type of use as nominalization based constructions, following Post (2011). The results of this methodology applied to Yukuna show that the versatility of Yukuna nominalizations in fact largely conforms to the patterns of functional expansion of nominalizations reported in the literature. The most salient fact about the Yukuna nominalizations is that so many of the cross linguistically attested uses of nominalizations are simultaneously attested in a single language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.