Rôle des récepteurs au S1P et de leur combinatoire dans la migration des lymphocytes T : chez l'homme et chez la souris

par Antoinette Neyra

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Thierry Walzer.

Soutenue le 04-12-2020

à Lyon , dans le cadre de École Doctorale de Biologie Moléculaire Intégrative et Cellulaire (Lyon) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Centre international de recherche en infectiologie (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-François Nicolas.

Le jury était composé de Thierry Walzer, Emmanuel Donnadieu, Karl Balabanian, Ana-Maria Lennon-Dumenil, Jacqueline Marvel.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Donnadieu, Karl Balabanian.


  • Résumé

    Le sphingosine-1-phosphate (S1P) régule la sortie des lymphocytes T des organes lymphoïdes secondaires (OLS). Sa forte concentration dans le sang et la lymphe permet d’attirer les lymphocytes T hors des OLS, où la concentration en S1P est faible. Le S1P peut se lier à cinq récepteurs membranaires (S1PR1-5) exprimés en combinatoires variables par les différentes sous-populations de lymphocytes T. On connaît actuellement assez mal le rôle du S1P dans la recirculation lymphocytaire chez l’homme, ainsi que le rôle des combinatoires des S1PR dans ce contexte. Nous souhaitons donc comprendre comment les récepteurs au S1P et leur combinatoire régulent la migration des lymphocytes T. Nous avons précédemment souligné l’existence d’un antagonisme entre S1PR1 et S1PR2 dans le contrôle de la sortie des lymphocytes T des OLS. Il a également été montré que, si S1PR1 était essentiel à la migration des lymphocytes T naïfs, les lymphocytes Natural Killer utilisaient préférentiellement S1PR5 pour sortie de la moelle osseuse et des OLS. De ce fait, ce projet de thèse se concentre sur deux axes : d’une part l’antagonisme fonctionnel entre S1PR1 et S1PR2, d’autre part la différence entre S1PR1 et S1PR5. Nous avons montré que la balance entre l’expression de S1PR1 et S1PR2 influençait fortement la réponse migratoire des Jurkat, S1PR1 réduisant la migration spontanée et augmentant la migration au S1P, et S1PR2 induisant l’effet inverse à faible dose de S1P. Nous avons également mis en évidence l’absence d’internalisation de S1PR5 par le S1P, à l’inverse de S1PR1 et S1PR2. Finalement, ces résultats soulignent des différences fonctionnelles entre les S1PR, qui permettent d’obtenir des réponses différentes à un même ligand

  • Titre traduit

    Role of S1P receptors and their combination in T cell migration : in human and mouse


  • Résumé

    T cell,migration,sphingosine-1-phosphate,S1P receptorT cell exit from lymphoid organs is mediated by sphingosine-1-phosphate (S1P). S1P is produced at high concentration in blood and lymph and attracts T cells to promote their exit from primary or secondary lymphoid organs (PLO and SLO) wherein S1P concentration is low. S1P can bind to five G protein coupled receptors (S1PR1-5). Even though some of those receptors are already targeted in medical treatments such as multiple sclerosis, knowledge about S1P implication in human T cell trafficking as well as S1PR combination role in this context remain parcellar. Thus, we want to decipher the role of S1PR and their combination in human T cell migration. We previously highlighted the antagonism between S1PR1 and S1PR2 in the control of T cell egress from human SLO. Furthermore, contrary to S1PR1 requirement for naïve T cell migration, Natural Killer (NK) cells were shown to preferentially use S1PR5 to exit bone marrow and SLO. Therefore, this thesis project focuses on two axes : on one hand the functional antagonism between S1PR1 and S1PR2, on the other hand the differences between S1PR1 and S1PR5. The balance between S1PR1 and S1PR2 expression was shown to impact Jurkat migratory response, with S1PR1 decreasing spontaneous migration and increasing migration towards S1P, and S1PR2 inducing the opposite effect at low concentrations of S1P. We also highlighted the inability of S1P to induced S1PR5 internalization, contrary to S1PR1 and S1PR2. Finally, these results underline functional differences between S1PR that lead to different cellular responses to the same ligand



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 04-12-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.