Les espaces universitaires : un levier pour l’aménagement urbain et territorial ?

par Elhadji Fodé Samaté

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Pierre Husson.

Le président du jury était Jean-Marc Stébé.

Le jury était composé de Myriam Baron, Alain Bourdin.

Les rapporteurs étaient Myriam Baron, Alain Bourdin.


  • Résumé

    Les dynamiques de création et de développement de la connaissance, sont mises en place et articulées au développement des systèmes productifs locaux. Elles se profilent pour la plupart à travers l’essor territorial des potentiels scientifiques et techniques développés par les systèmes locaux de formation ou d’enseignement supérieur et de recherche. Dans ces stratégies de construction, sont opérées, à travers les trajectoires et spécialisations construites par les territoires, la construction et l’organisation des systèmes locaux d’innovation. Et les potentiels scientifiques et techniques sont considérés comme les moyens capitaux permettant de développer des ressources spécifiques aux capacités reconnues d’attirer et de polariser au niveau des territoires des entreprises et investissements. Nous nous employons et attelons ici à interroger les constructions mises en place pour le développement d’un processus à la fois apprenant et innovant. Sont aussi en question, l’appréhension et la qualification des stratégies et espaces qui sont définis et constitués par le développement des nœuds de connaissances techniques et l’essor des projets technologiques innovants. Cela, à l’interface des agglomérations et métropoles qui incubent, développent des connaissances à partir d’espaces dédiés, et qualifiant les initiatives concernées par les espaces universitaires. En effet, la densité scientifique d’un territoire, combinée à une dynamique locale de création et d’implantation des entreprises, impulse des stratégies autour du développement des connaissances pour innover des secteurs et propulser des métiers d’avenir. Ce processus est considéré comme étant apprenant et cognitif, aux dynamiques interactives et aux fortes évolutions organisationnelles des espaces, et relationnelles des acteurs. A l’échelle des villes et agglomérations s’opère ainsi un renouvellement des dynamiques technopolitaines. Celui-ci évolue, des espaces universitaires aux écosystèmes organisationnels des entreprises favorables au développement de nouvelles connaissances et solutions technologiques. Les espaces et organisations dessinés ou mis en place, associent les lieux universitaires par leur rôle structurant et articulant des dynamiques construites. Les centres de formation et de recherche universitaires croisent avec d’autres centres de création et de développement de la connaissance, des actions sur le développement des espaces dédiés à la créativité scientifique et techniques, autrement à l’innovation technologique. Nous interrogeons les dynamiques urbaines et territoriales engagées à travers la mise en place et le développement des économies locales de la connaissance.

  • Titre traduit

    University spaces : a lever for urban and territorial planning?


  • Résumé

    The dynamics of knowledge creation and development are set up and linked to the development of local production systems. Most of them can be seen through the territorial development of the scientific and technical potentials developed by the local systems of training or higher education and research. In these construction strategies, the construction and organization of local innovation systems is carried out through the trajectories and specializations built by the territories. And the scientific and technical potentials are considered as the capital means to develop specific resources with recognized capacities to attract and polarize companies and investments at the territorial level. Here we are working and endeavouring to question the constructions put in place for the development of a process that is both learning and innovative. We are also concerned with the understanding and qualification of strategies and spaces that are defined and constituted by the development of technical knowledge nodes and the development of innovative technological projects. This, at the interface of incubating conurbations and metropolises, develops knowledge from dedicated spaces, and qualifies the initiatives concerned by university spaces. Indeed, the scientific density of an area, combined with a local dynamic of creation and establishment of companies, gives impetus to strategies around the development of knowledge to innovate sectors and to propel the professions of the future. This process is considered to be learning and cognitive, with interactive dynamics and strong organisational changes in the spaces, and relational changes in the actors. At the level of cities and conurbations, a renewal of technopolitan dynamics is thus taking place. These are changing, from university spaces to organizational ecosystems in companies that are conducive to the development of new knowledge and technological solutions. The spaces and organizations that have been designed or set up involve universities through their role in structuring and articulating constructed dynamics. The university training and research centres intersect with other centres for the creation and development of knowledge, actions on the development of spaces dedicated to scientific and technical creativity, otherwise to technological innovation. We question the urban and territorial dynamics engaged through the establishment and development of local knowledge economies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.