Publishing for the 21st century readers : knowledge design of knowledge books in a phygital environment

par Jean-Louis Soubret

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Ghislaine Chartron et de Angus Phillips.

Soutenue le 16-10-2020

à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Dispositifs d'information et de communication à l'ère numérique (Paris) (laboratoire) et de Conservatoire national des arts et métiers (France) (établissement de préparation de la thèse) .

Le président du jury était Sophie Pène.

Le jury était composé de Benoît Epron.

Les rapporteurs étaient Anne Beyaert-Geslin, Emmanuël Souchier.

  • Titre traduit

    Publier pour les lecteurs du XXIe siècle : Design de connaissance des livres de connaissances en contexte phygital


  • Résumé

    Quand on est à un clic des réponses, n’importe où, tout le temps et sur n’importe quel objet connecté, et avec la promesse que tout peut être appris par des tutoriaux vidéo ou des Moocs (cours en ligne ouverts) ; les livres restent-ils pertinents ? Cette recherche est centrée sur les livres de connaissance. Ces guides sont conçus avec un lecteur à l’esprit et rédigés et mis en page en fonction de la maquette. Ils occupent une position intermédiaire, associant techno et épistémé, et ont pour objet de réaliser une « graphèse » (c’est-à-dire une forme visuelle de production de connaissances). Après des décennies de n’être que digital, le Web s’est hybridé pour devenir un Internet des objets. Ceux qui annonceraient la mort du livre aujourd’hui courraient le risque de se fourvoyer dans les excès de certaines prophéties des années 1990, comme celle de l’essai de Francis Fukuyama sur La fin de l’histoire. Les livres (et les e-books) conservent toute leur place dans cet écosystème phygital complexe et gagnent à être envisagés comme des auto-organisations transmédiatiques. Mon parcours d’apprenant-chercheur s’articule autour d’une démarche réflexive à propos de plus de vingt ans d’expérience dans l’édition, d’une décennie de mentorat en innovation et, en complément, des recherche-actions, l’analyse d’exemples inspirants de publications de connaissance. Ma recherche s’appuie sur des travaux analytiques et théoriques, principalement en Sciences de l’Information et de la Communication, en Sémiotique, en Design et en Publishing Studies. Le résultat de cette recherche s’inspire et illustre à la fois, et avec de nombreux allers et retours, neuf études de cas. Les deux problèmes abordés sont : comment innover dans le processus éditorial ? et, comment designer de bons livres de connaissance ? La première hypothèse est que l’édition est une activité liée à l’économie de la connaissance ainsi qu’à l’économie créative et que l’innovation éditoriale est augmentée par le design thinking. La proposition d’une théorie de design performative – la Théorie du design de connaissance – s’inscrit dans ce sens. La seconde hypothèse est que les lecteurs, les auteurs et les éditeurs souhaitent tous de bons livres de connaissance originaux. Par contre, leurs intérêts peuvent être divergents et ils ne sont pas nécessairement capables de concevoir un compromis désirable. Le Canevas de modèle éditorial a été conçu à la fois comme un outil d’analyse (« tous les livres racontent des histoires sur la raison et la façon dont ils ont été désignés ») et comme un cadre de discussion plus explicite pour les parties prenantes.


  • Résumé

    When answers are one click away and Atawad (anytime, anywhere, any device), and with the promises that everything can be learned by video tutorials or Moocs (Massive Open Online Courses); are books still relevant?This research is focused on knowledge books. They are defined as a middle ground, blending technè and épistémé into “how to” books, designed with a reader in mind and written to the design, in order to achieve a “graphesis” (i.e. a visual form of knowledge production). Anybody who would mention the end of the book today would risk sounding as irrelevant as some of the most extreme 1990s prophecies, such as Francis Fukuyama’s title for his bestselling essay The End of History and the Last Man. After decades of having been digital only, the Web has been hybridising towards becoming an IoT (Internet of Things). In this complex phygital eco-system the (e- and/or p-) books are persistent and better thought of as part of transmedia self-organi-sations.I have tried to think reflexively of my own twenty-year publishing experience and decade of innovation coaching, I have taken part in action research, I have studied inspiring examples of knowledge publications, and I have drawn on analytical and theoretical works, principally in Information and Communication Sciences, Semiotics, Design and Publishing Studies. The outcome of this research is, in turn and with many feedback loops, inspired and illustrated by nine case studies. The two addressed issues are: how to publish innovatively? and, how to design good knowledge books? The first hypothesis is that publishing is both a knowledge and an innovative activity and that innovative publishing is enhanced by design thinking. A theory for design and action is proposed—the Knowledge Design Theory. The second hypothesis is that the readers, the authors, the editors and the publishers all desire good original knowledge books. But their interests are not necessarily aligned, and they might not know how to conceive of a desirable compromise. The Publishing Model Canvas has been designed both as an analytic tool (“all books tell stories about why or how they are designed”) and as a design frame in order to help the stakeholders have more informed discussions.

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.