Le numérique en bibliothèque : naissance d'un patrimoine : l'exemple de la Bibliothèque nationale de France (1997-2019)

par Emmanuelle Bermes

Thèse de doctorat en Histoire du livre et des bibliothèques

Sous la direction de Christophe Gauthier.

Soutenue le 25-01-2020

à Paris, Ecole nationale des chartes , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , en partenariat avec Centre Jean Mabillon / CJM (laboratoire) .


  • Résumé

    Depuis les années 1980, des objets matériels et immatériels d’une croissante diversité se trouvent qualifiés de “patrimoine”. L’idée d’un patrimoine numérique est ainsi aujourd’hui institutionnalisée. Pourtant, si l’on en croit l’expérience de la BnF au cours des vingt dernières années, l’acquisition d’une légitimité pour ces nouveaux objets patrimoniaux, qui vont des jeux vidéo sur support aux archives de l’Internet, des ouvrages anciens numérisés aux contenus dématérialisés collectés sur le web, a été une aventure mouvementée.Avec une période d’expérimentation, jusqu’en 2003, puis une période d’industrialisation et de professionnalisation, jusqu’en 2008, la filiation entre patrimoine écrit ou documentaire et patrimoine numérique a d’abord contribué à asseoir la place des documents et collections numériques dans les missions de la bibliothèque. Cependant, cette continuité restait indissociable d’une profonde altérité, inhérente à la nature du web et des objets documentaires qu’il génère. Ubiquité, volatilité, déstructuration, massification, internationalisation, transversalité : autant de caractéristiques du web qui ont contraint la BnF à adapter ses processus de travail, ses méthodes de traitement, ses outils et son organisation. L’étude de ce processus de patrimonialisation, qu’elle passe par l’observation des outils institutionnels qu’il mobilise, par l’étude des étapes ou gestes de ce processus, ou par les émotions qu’il suscite, fait apparaître deux aspects complémentaires du patrimoine numérique, interrogeant en profondeur l’identité et les missions de la BnF, dans son rapport à la société et au monde. D’une part, le numérique œuvre comme outil de dissémination, de médiation et de mise en valeur du patrimoine déjà existant ; d’autre part il voit émerger de nouveaux contenus et objets patrimoniaux. Dans la vision originelle d’une “très grande bibliothèque, d’un type entièrement nouveau”, la numérisation avait pour mission de réconcilier le patrimoine avec la nation, en utilisant la technologie comme outil de décloisonnement. Vingt ans d’expérimentations et de pratique ont semble-t-il fini par renverser cette logique, faisant du numérique un nouveau patrimoine dans lequel la nation est appelée à se reconnaître.

  • Titre traduit

    Digital librairies : a new cultural heritage : the example of the Bibliothèque nationale de France (1997-2019)


  • Résumé

    Since the 1980s, physical and digital objects of increasing diversity have been described as "heritage". The idea of a digital heritage is thus institutionalized today. However, according to the experience of the BnF over the past twenty years, these new heritage objects, which range from video games to web archives, from digitized rare and ancient books to online media, are not yet considered legitimate.With a period of experimentation, until 2003, then a period of industrialization and professionalization, until 2008, the continuity between written heritage and digital heritage first helped to establish the place of digital documents and collections within the missions of the library. However, the digital heritage also bring profound changes, inherent in the nature of the web and the documentary objects it generates. Ubiquity, volatility, destructuring, massification, internationalization, transversality: these characteristics of the web have forced the BnF to adapt its work processes, its tools and its organization.The study of the process towards the creation of a new digital heritage involves observing institutional tools, as well as studying the stages of this process and the emotions it arouses. Thus we reveal two complementary aspects of this new digital heritage, questioning in depth the identity and missions of the BnF, in its relationship to society and the world. On the one hand, digital developments help the dissemination, mediation and enhancement of existing heritage; on the other hand, new digital heritage objects emerge. In the original vision of a "very large library, of an entirely new type", the mission of digitization was to reconcile heritage with the nation, using technology. Twenty years of experimentation and practice have apparently ended up reversing this logic, making digital a new heritage which the nation is committed to preserve.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École nationale des chartes. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.