Après la psychiatrie : étude du processus de rétablissement des personnes en situation de handicap psychique dans le cadre d’un hébergement dans une structure médico-sociale

par Jessica Ozenne

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Bernard Pachoud.

Le président du jury était François Villa.

Le jury était composé de Bernard Pachoud, François Villa, Cyrille Bouvet, Karl-Léo Schwering, Olivier Canceil, Marie Koenig.

Les rapporteurs étaient Cyrille Bouvet, Karl-Léo Schwering.


  • Résumé

    Les études longitudinales sur le devenir des personnes en situation de handicap psychique ont montré que, loin d’un déterminisme qui impliquerait une lente dégradation des personnes sur un mode déficitaire, la majorité se rétablit dans une forme de vie autonome. Dans beaucoup de pays, le concept de rétablissement est désormais au cœur des politiques publiques en santé mentale. Cette recherche s’intéresse aux récits et à travers eux à l’expérience des personnes souffrant de schizophrénie et dites « institutionnalisées », hospitalisées au long cours, en réalisant une étude qualitative descriptive du moment de leur passage vers le secteur médico-social. Nous proposons deux phases de recherche, avec une première série d’entretiens en amont de l’admission dans une structure d’hébergement proposant un accompagnement médico-social et une seconde série, entre un an et deux ans après l’admission. Loin de cette vision de la schizophrénie évoluant sur un mode déficitaire, l’analyse de ces entretiens par la méthode de la théorisation ancrée fait entrevoir la préservation d’une vie psychique riche de ces personnes, faite de désir et d’espoir. Cette étude permet également d’interroger le rôle de l’environnement et des modes de soutien et d’accompagnement dans le parcours de rétablissement de ces personnes. Si les paradigmes du soin psychique sont en pleine évolution au plan théorique, nous verrons que la réalité du terrain en France présente un certain décalage. Ainsi, cette recherche se place au carrefour de questionnements d’ordre psychologique, médical, sociologique, mais également éthique et philosophique. Elle contribue à la mise en évidence de mécanismes institutionnels et de l’impact de ces dynamiques sur les subjectivités individuelles, en particulier de patients, longtemps catégorisés comme « chroniques ».

  • Titre traduit

    After psychiatry : Study of the recovery process of people with psychic disabilities as part of their admission in a medico-social housing


  • Résumé

    Long-term studies about outcome for people who are suffering from schizophrenia showed that those with severe mental illness often recover. This epidemiologic research also pointed out that long-term consequences of severe mental illness are not always an aggravation despite ongoing symptoms. A lot of jurisdictions around the world are now calling for mental health services to become “recovery-oriented”. The aim of this study is to focus on experience of people suffering from severe mental illness and who are not supposed to recover from it, with a narrative approach. Therefore, this research suggests a phenomenological study of the transition time between psychiatric long-term care and community care for these people. In this perspective, the research project is made up of two phases. The first phase, called “early phase”, consists of a series of interviews, before the admission of people in a social housing. The second one, called “later phase”, is a second series of interviews, between one and two years after the effective admission. We have seen that far from the traditional representation of schizophrenia, that implies a long-term psychological degradation, the analyzis of clinical material by the grounded theory method shows a rich psychological experience for people, with a preserved desire and hope for the future. This study also seeks the role of the supportive environment in people recovery. Though the health care strategies paradigm is changing, there is still a gap in France between the latter and field practices. In this way, this research assembles several scientific fields, such as psychological, medical, sociological, philosophical and ethical questions, showing the institutional mechanisms impact on the outcome of people who suffer from schizophrenia, when on a long-term hospitalization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.