Les quantificateurs indéfinis dans les syntagmes nominaux en chinois mandarin

par Wei Xiang

Thèse de doctorat en Sciences du langage - linguistique. Linguistique théorique et descriptive

Sous la direction de Marie-Claude Paris.

Le président du jury était Claire Saillard.

Le jury était composé de Marie-Claude Paris, Claire Saillard, Redouane Djamouri, Claude Muller, Christine Lamarre.

Les rapporteurs étaient Redouane Djamouri, Claude Muller.


  • Résumé

    Cette thèse est consacrée à l’étude des syntagmes nominaux simples en chinois mandarin. Elle porte sur treize quantificateurs indéfinis, et, plus particulièrement, sur un quantificateur indéfini yīdiǎnr ‘un peu de’. Nous dégageons les différentes propriétés distributionnelles des quantificateurs indéfinis ainsi que d’autres à l’interface de la syntaxe, la sémantique et la pragmatique. Notre travail s’organise de la manière suivante: après une brève introduction, le deuxième chapitre vise à présenter les caractéristiques les plus saillantes des syntagmes nominaux en mandarin. Le troisième chapitre se centre sur les propriétés distributionnelles de treize quantificateurs indéfinis. Le quatrième chapitre met au jour la double fonction du quantificateur indéfini yīdiǎnr ‘un peu de’. Une conclusion et une bibliographie closent ce travail.

  • Titre traduit

    Indefinite quantifiers in Mandarin Chinese noun phrases


  • Résumé

    The thesis presents a study of thirteen indefinite quantifiers in Mandarin Chinese noun phrases. Chapter 2 provides an overview of some saillant characteristics of Chinese noun phrases. In Chapter 3, the distributional properties of thirteen indefinite quantifiers, such as (i) their selectional restrictions with different semantic categories of nouns, (ii) their (in)compatibility with classifiers and (iii) their (im)possibility of coocurring with a subject NP without the existential verb yǒu ‘have’. In Chapter 4, the quantifier function of yīdiǎnr ‘a little/un peu’ is opposed to that of the minimizer yīdiǎnr ‘the least/le moindre’. Three tests are used to establish the dichotomy : (i) negation, (ii) focus constructions and (iii) conditionals. It is shown that, only in scale-reversing contexts, can the indefinite quantifier yīdiǎnr ‘a little/un peu’ function as a minimizer ‘the least/le moindre’, i.e. as a typical scalar operator.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.