Otto Neugebauer, François Thureau-Dangin et l’édition des textes mathématiques cunéiformes dans les années 1930

par Pierre Chaigneau

Thèse de doctorat en Epistémologie, histoire des sciences et des techniques. Histoire et philosophie des mathématiques

Sous la direction de Christine Proust.

Le président du jury était Ivahn Smadja.

Le jury était composé de Christine Proust, Ivahn Smadja, Cécile Michel, John M. Steele, Karine Chemla, Martina R. Schneider.

Les rapporteurs étaient Cécile Michel, John M. Steele.


  • Résumé

    Otto Neugebauer (1899-1990) et François Thureau-Dangin (1872-1944) sont les principaux pionniers du déchiffrement des textes mathématiques inscrits en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile provenant de la Mésopotamie. Dans les années 1930, ils se livrèrent à une sorte de course au déchiffrement qui a débouché sur l’état caractéristique du domaine de l’histoire des mathématiques cunéiformes d’avoir à disposition deux éditions différentes des mêmes textes réalisées à la même époque.Dans la lignée des recherches historiographiques du projet SAW ("mathematical Sciences in the Ancient World", projet porté par Karine Chemla sur un financement de l’European Research Council), cette thèse entend exploiter la richesse de ce matériau pour permettre d’éclairer les manières dont l’édition des textes mathématiques cunéiformes à cette époque a pu façonner le champ d’étude.La démarche adoptée ici consiste à combiner concrètement le travail sur les sources anciennes avec une prise en compte consciente et assumée de l’historiographie de ces mêmes sources. L’édition d’un groupe restreint de textes mathématiques paléo-babyloniens appelés « textes kibsu » est étudié selon trois angles d’approche : histoire matérielle des textes, analyse de diagnostics d’erreur portés par les éditeurs, analyse de l’usage des formules mathématiques dans les commentaires. Cette partie de l’enquète dialogue avec le contexte plus général de la carrière des deux principaux protagonistes et de leurs perspectives historiques dans le déchiffrement des sources documentant l’histoire des mathématiques en Mésopotamie qui sont scrutées en détail dans une première partie.Le résultat est une image détaillée et contextualisée du processus d’influence mutuelle entre déchiffrement du texte et compréhension de son contenu, le fameux cercle herméneutique, depuis la découverte des tablettes en question jusqu’à leur publication dans les éditions de référence. Au passage, un examen critique de la pratique encore largement répandue consistant à restaurer l’ordre de grandeur des nombres inscrits dans la notation sexagésimale positionnelle, étudiée dans sa relation historique avec le déchiffrement des métrologies cunéiformes, plaide pour un abandon définitif de cette pratique.

  • Titre traduit

    Otto Neugebauer, François Thureau-Dangin and the edition of mathematical cuneiform texts in the 1930s


  • Résumé

    Otto Neugebauer (1899-1990) and François Thureau-Dangin (1872-1944) are the main pioneers in deciphering mathematical texts written in cuneiform script on clay tablets from Mesopotamia. Inthe 1930s, they engaged in a sort of deciphering race which led to the characteristic state of the domain of the history of cuneiform mathematics : the availability of two different editions of the same texts made at the same time.In line with the historiographical research of the SAW project ("mathematical Sciences in the Ancient World", European Research Council advanced grant 2010, principal investigator: KarineChemla), this thesis aims to use the richness of this material in order to shed light on the ways in which the edition of cuneiform mathematical texts at that time shaped the field of study. The approach adopted here consists in concretely combining the work on the ancient sources while consciously taking into account the historiography of these same sources. The edition of a smallgroup of paleo-Babylonian mathematical texts called the “kibsu texts” is studied from three perspectives : material history of the texts, analysis of the attitude of the editors when confrontedwith what they consider as errors, analysis of their use of mathematical formulas in the commentaries. This part of the investigation interacts with the broader context of the career of thetwo main protagonists and their historical perspectives in the deciphering of the sourcesdocumenting the history of mathematics in Mesopotamia which are scrutinized in detail in a firstpart.The result is a detailed and contextualized picture of the process of mutual influence betweendeciphering a text and understanding its content, the so called hermeneutic circle, from thediscovery of the tablets in question until their publication in the reference books. In passing, a critical review of the practice consisting of restoring the order of magnitude to the numbers writtenin the typical sexagesimal place value notation studied in its historical relation with the decipherment of cuneiform metrologies strongly suggests the abandonment of such practice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.