Essays on Sovereign Debt and the Macroeconomy

par Lorenzo Prosperi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Christian Hellwig.

Soutenue le 05-07-2019

à Toulouse 1 , dans le cadre de Toulouse School of Economics , en partenariat avec TSE-R (Toulouse) (équipe de recherche) .

  • Titre traduit

    Essais sur la dette souveraine et la macroéconomie


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous présentons trois articles relatifs à la dette souveraine. Dans les deux premiers chapitres, nous étudions l’importance des frictions politiques pour expliquer les niveaux élevés de dette souveraine par rapport au PIB observés dans les données. Dans le troisième chapitre, nous évaluons les effets de la réglementation bancaire sur les expositions souveraines sur l’activité macroéconomique. Dans le premier chapitre, nous explorons le canal par lequel les frictions politiques génèrent des incitations à épargner ou à emprunter dans un modèle de consommation avec un engagement total en faveur du remboursement de la dette. Nous soutenons en particulier que l’interaction entre les conflits politiques et la transparence des institutions est un facteur important et pas encore analysé de l’hétérogénéité de la dette publique observée entre pays. Lorsque le gouvernement a des préférences sur la répartition des ressources entre différents groupes, dans une économie transparente, l’incertitude politique conduit à une épargne de précaution. Néanmoins, en supposant que dans des économies plus opaques, la probabilité qu’un gouvernement soit réélu dépend de manière plus importante des conditions économiques actuelles, l’incertitude politique conduit alors à des incitations à emprunter. Nous estimons structurellement les deux frictions (conflit politique et opacité) en utilisant leurs implications macroéconomiques, et nous comparons les frictions estimées avec indicateurs similaires provenant de l’ensemble de données ”Quality of Governments”. Dans le deuxième chapitre, nous montrons que l’existence d’une incitation à emprunter générée par des frictions politiques peut être à l’origine des niveaux élevés d’endettement par rapport au PIB, même lorsque les agents sont autorisés à faire défaut sur leur dette. Pour montrer cet argument, nous introduisons l’incertitude politique dans le modèle d’Arellano (2008). Le gouvernement a une probabilité exogène de ne pas ˆêtre réélu au cours de la prochaine période, mais cette probabilité de perdre ses fonctions est plus grande dans les cas où il décide de faire défaut sur sa dette. Le modèle calibré capture les statistiques du cycle économique et génère des niveaux réalistes de dette souveraine en Argentine. Le coût politique du défaut, estimé par le modèle, est cohérent avec la baisse de confiance dans le gouvernement argentin documentée autour de son événement de défaut de 2001. Enfin, dans le troisième chapitre, nous soutenons que la pondération favorable des expositions souveraines dans le calcul du risque induit par la réglementation de Bâle influence la composition des actifs dans les bilans des banques au prix d’une pénalisation de l’activité de crédit. Pour quantifier l’effet de la distorsion induite par ce règlement, nous construisons un modèle standard de RBC calibré pour l’économie de la zone euro. L’augmentation des pondérations des obligations d’état dans le calcul du risque a des effets bénéfiques à long terme ainsi que des propriétés de stabilisation par rapport au cycle économique. Cette politique fait baisser le taux d’intérêt des prêts aux entreprises en état stationnaire, stimulant ainsi les investissements et la production. De plus, elle stabilise l’écart de taux d’intérêt entre l’épargne et le crédit, ce qui a pour effet de réduire la volatilité de l’investissement et de la production.


  • Résumé

    In this thesis, we present three papers related to sovereign debt. In the first two chapters, we study the importance of political frictions in explaining the large levels of sovereign debt to GDP observed in the data. In the third chapter, we evaluate the effects of banking regulation on sovereign exposures on macroeconomic activity. In the first chapter, we explore the channel through which political frictions generates borrowing or saving incentives in a consumption model with full commitment to debt repayment. In particular, we argue that an important and not-yet analyzed determinant of the observed heterogeneity of government debt across countries is the interaction between political conflicts and transparency of institutions. When the incumbent has preferences over the distribution of resources across different groups, in a transparent economy political uncertainty leads to pre- cautionary savings. Nevertheless, assuming that in more non-transparent economies the probability of an incumbent to be re-elected is more strongly a function of current economic conditions, then political uncertainty leads to borrowing incentives. We structurally estimate the two frictions (political conflict and lack of transparency) by using their macroeconomic implications, and we compare the estimated frictions with their proxies in the data. In the second chapter, we show that the existence of borrowing incentive generated by political frictions can generate large levels of debt to GDP, also when the agent is allowed to default on his debt. In particular, we intro- duce political uncertainty in the standard default model of Arellano2008: the incumbent has an exogenous probability of not being reelected in the next period, but in the cases when she decides to default, there is a larger probability of losing power. The calibrated model matches business cycle moments and generates realistic levels of sovereign debt in Argentina. The estimated political cost of default from the model is shown as being consistent with the decline in confidence in the Argentinian government documented around its 2001 default event. Finally, in the third chapter, we argue that favorable risk weighting on sovereign exposures induced by Basel regulation influences at the margin the composition of assets in banks’ balance sheets at the cost of penalizing lending activity. To quantify the effect of the distortion induced by this regulation, we build a standard RBC model calibrated to the Euro Area economy. Increasing risk weights on government bonds has positive long-run effects and stabilization properties with respect to the business cycle. In particular, this policy makes the steady state lending spread on firm loans decline, stimulating investment and output. Moreover, it stabilizes the lending spread leading to a lower volatility of investment and output.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.