Conditions d'habitat, entourage, politiques publiques : l'adaptation des logements des personnes âgées en Europe

par Mélanie Lépori

Thèse de doctorat en Démographie

Sous la direction de Didier Breton.

Le président du jury était Joëlle Gaymu.

Le jury était composé de Bernard Ennuyer, Catherine Bonvalet.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Sanderson, Laurent Nowik.


  • Résumé

    Les impacts du vieillissement de la population européenne ne peuvent se résumer aux modifications de la structure de la population. Aussi, les politiques publiques actuelles – nationales et européennes – se saisissent de ses enjeux sociaux et économiques dont le logement. Cette thèse étudie l’adaptation des logements aux enjeux du vieillissement dans les territoires européens en cherchant à comprendre la manière dont les personnes âgées et les politiques publiques prennent en considération l’impact du vieillissement individuel sur les conditions de logement et, plus largement, d’habitat. La mesure de l’adaptation du logement des 50 ans ou plus est réalisée en considérant la situation de logement (type, peuplement, équipements), celle de l’habitat (environnement de vie) et l’aide humaine reçue. Les cas danois, français et espagnols sont plus particulièrement étudiés, grâce aux données de l’enquête Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe (SHARE). Trois questions y sont particulièrement traitées : dans quels pays l’adaptation se produit-elle ? Comment les individus y procèdent ? Qui y recourt et quand ? Chacune fait l’objet d’une méthodologie spécifique : typologies, étude des trajectoires et régressions logistiques. Elles permettent de mettre en évidence une adaptation globalement limitée et essentiellement centrée sur l’environnement. La manière dont elle se produit ne présente pas de schéma typique et peut répondre ou non à des besoins en termes de santé ou de taille du ménage.

  • Titre traduit

    Housing conditions, Home care, public policies : the adjustment of elderly houses in Europe


  • Résumé

    The consequences of the ageing of Europe’s population ageing are not limited to changes in the population structure. National and European contemporary public policies have been tackling its social and economic implications, particularly in the field of housing. This PhD thesis studies the adjustment of housing to ageing in Europe. To do so, it examines the ways in which both the elderly and public policy-makers take into account the impact of individual ageing on housing and living conditions. Housing adjustments in individuals aged 50 were measured with a focus on housing conditions (type of housing, occupation, and amenities), living conditions and home care. The Danish, French and Spanish cases are most particularly analysed, based on data from the Survey of Health, Ageing and Retirement in Europe (SHARE). Three research questions are addressed : in which countries are adjustments made ? How do individuals adjust ? Who adjusts and when ? Each of these questions is answered with a specific methodology : clustering, trajectory analysis and logistical regressions. Adjustments are shown to be ultimately limited, and mainly focused on the environment. No typical adjustment scheme is identified ; adjustments may or may not be responses to needs in terms of health or household size.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.