Recherches sur le vocabulaire grec de la traduction

par Ján Országh

Thèse de doctorat en Philologie classique

Sous la direction de Laurent Pernot.

Le président du jury était Yves Lehmann.

Les rapporteurs étaient Dagmar Muchnová, Luigi Spina.


  • Résumé

    La thèse se veut une étude lexicologique qui étudie les expressions grecques appartenant au champ lexical de la traduction. Le vocabulaire de la traduction en grec ancien (ca. 500 av. – 500 après notre ère) est composé par trois types de lexèmes : 1. un mot emprunté (ἑρμηνεύς), 2. les formations dérivées à partir de ce dernier (ἑρμηνεύω etc.) et 3. les néologismes sémantiques, c’est-à-dire les termes qui se sont dotés du sens « traduire ; traduction » etc. à travers une opération sémasiologique (l’extension de leurs significations primaires et habituelles). Le troisième type peut être divisé en deux groupes en fonction de l’opération qui se produit dans leur sémantisme : a) métaphores et b) synecdoques.La première partie de la thèse est consacrée à l’étude de ἑρμηνεύς et des mots apparentés. Est examinée l’étymologie de ἑρμηνεύς qui s’avère être un lexème emprunté au carien, langue micrasiatique de provenance louvique. Il s’agit d’un mot technique emprunté au sens « interprète des langues » et qui connaîtra un développement sémantique en grec au sens de généralisation (« interprète traducteur » > « interprète [tout court] ; intermédiaire ; porte-parole »). Il en est de même dans le cas du verbe dénominatif ἑρμηνεύω auquel on assigne le sens originel de « traduire à l’oral, interpréter » et qui signifiera plus tard « exprimer ; expliquer ». Ces expressions possédant d’autres significations, le grec forme de nouveaux mots (tel le verbe μεθερμηνεύω) pour désigner, de façon univoque, la traduction interlinguale. La deuxième partie s’ouvre par une analyse de la théorie générale de la métaphore (chez les théoriciens antiques, notamment Aristote, Démétrios, Cicéron, Quintilien etc.) qui fait ressortir les aspects de la métaphore lesquels sont essentiels pour les enjeux des métaphores de traduction. L’attention est prêtée surtout à la métaphore du transfert (verbes μεταφέρω, ἄγω etc.) qui fait sa première apparition dans le vocabulaire traductionnel dans le Critias de Platon. Un appendice est dédié à la terminologie de la traduction dans quelques langues européennes (l’ancien français, français, anglais, allemand, russe et slovaque).

  • Titre traduit

    Research on Greek translation terminology


  • Résumé

    The thesis is a lexicological study that studies Greek expressions belonging to the lexical field of translation. There are three types of lexemes in Ancient Greek (ca 500 BC – 500 CE) translation vocabulary: 1. a loanword (ἑρμηνεύς), 2. words formed by derivation from it (ἑρμηνεύω etc.) and 3. semantic neologisms, i.e. terms that acquired the meaning of “translate; translation” etc. through a semasiological operation (the extension of their primary and usual meanings). The third type can be divided into two groups according to the operation that takes place in their semantics: a) metaphors and b) synecdoches.The first part of the thesis is devoted to the study of ἑρμηνεύς and its cognates. The etymology of ἑρμηνεύς is examined: it proves to be a borrowing from Carian, an Anatolian language of Luwic branch. It is a terminus technicus borrowed with the meaning “language interpreter” which develops semantically by generalization ("interpreter, translator" > "interpreter, intermediary, spokesman"). The same goes for the denominative verb ἑρμηνεύω to which we assign the original meaning “to translate orally, interpret” and which will later mean “to express, explain”. These expressions being endowed with different meanings, Greek forms new words (such as the verb μεθερμηνεύω) in order to designate unambiguously interlingual translation. The second part opens with an analysis of the general theory of metaphor (in ancient thinkers, namely Aristotle, Demetrius, Cicero, Quintilian, etc.) which focuses on those aspects of metaphor that play an essential role in the translation metaphors. The attention is paid mainly to the transfer metaphor (verbs μεταφέρω, ἄγω etc.) that appears for the first time in the translation terminology in Plato’s Critias. An appendix treats the terminology of translation in a few European languages (Old French, French, English, German, Russian and Slovak).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque électronique du Services des bibliothèques 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.