AxIrO3 (A = Li, Na ou H) pour le stockage et la conversion électrochimique de l’énergie

par Paul-Emile Pearce

Thèse de doctorat en Physique et Chimie des Matériaux

Sous la direction de Jean-Marie Tarascon et de Gwenaëlle Rousse.

Soutenue le 08-10-2019

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Physique et chimie des matériaux (Paris) , en partenariat avec Chimie du solide et de l'énergie (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Valérie Pralong.

Le jury était composé de Gwenaëlle Rousse, Dominique Larcher, David Portehault, Alexis Grimaud.

Les rapporteurs étaient Lorenzo Stievano, Alain Demourgues.


  • Résumé

    Cette thèse est centrée sur l'étude du composé AxIrO3 en tant qu'hôte polyvalent pour Li+, Na+ et H+. Sa structure tridimensionnelle représente un terrain intéressant pour l’étude fondamentale de l’oxydoréduction du réseau anionique dans les oxydes pour les batteries à ions Li+ et Na+. La phase lithiée peut être obtenue par synthèse céramique à haute température selon deux étapes alors que la phase sodiée n’a pu être obtenue que par voie électrochimique en passant par IrO3. La phase protonée peut être obtenue par échange cationique de la phase lithiée ou par réaction de l’eau avec IrO3. Ces deux dernières phases n’avaient encore pas été reportées auparavant. Les processus d’insertion ont été caractérisés par diverses techniques telles que la diffraction des rayons X et des neutrons et par spectroscopies d’absorption et de photoémission X afin de déterminer les changements structuraux associés aux processus d’oxydoréduction cationique et anionique. Les résultats obtenus permettent d’approfondir notre compréhension d’un mécanisme de compensation de charge encore mal compris. De plus, l’étude de la réactivité d’IrO3 avec un milieu aqueux acide a permis de décrire un mécanisme de catalyse de la réaction d’oxydation de l’eau à la surface des oxydes d’iridium et apporte des pistes pour le développement de nouveaux électrocatalyseurs à base d’iridium.

  • Titre traduit

    AxIrO3 (A = Li, Na or H) for the electrochemical storage and conversion of energy


  • Résumé

    This thesis focuses on the study of the compound AxIrO3 as a versatile host for Li+, Na+ and H+. Its three-dimensional structure represents an interesting playing field for the fundamental study of the redox activity of the anionic network in oxides for Li+ and Na+ ion batteries. The lithiated phase can be obtained by high temperature ceramic synthesis in two stages whereas the sodiated phase could only be obtained electrochemically via IrO3. The protonated phase can be obtained by cation exchange of the lithiated phase or by reaction of water with IrO3. These last two phases had not been previously reported. The insertion processes were characterized by various techniques such as X-ray and neutron diffraction as well as X-ray absorption and photoemission spectroscopies to determine the structural changes associated with cationic and anionic oxidation processes. The results obtained allow us to deepen our understanding of a charge compensation mechanism that is still poorly understood. In addition, the study of the reactivity of IrO3 with an acidic aqueous media has made it possible to describe a mechanism for the electrocatalysis of the oxygen evolution reaction on the surface of iridium oxides and provides avenues for the development of new electrocatalysts based on iridium.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.