Le calcul des Rd (Relations de discours) : approche sémantico-pragmatique et cognitive de la causalité en rapport avec la temporalité

par Abdallah Terwait

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Philippe Monneret.

Soutenue le 13-09-2019

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Anne Carlier.

Les rapporteurs étaient Samir Bajrić, Pierre-André Buvet.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’aborder la question de la causalité dans une perspective formelle inspirée du cadre de la SDRT (Segmented Discourse Representation Theory). Elle prête en particulier attention aux expressions paratactiques de la relation de causalité. Cette approche nous paraît intéressante et féconde par l’approche formaliste qu’elle met en œuvre, son objet étant particulièrement labile. L’analyse, dans ce travail, est notamment centrée sur l’expression linguistique des relations causales. L’approche adoptée, pour mener à bien les traitements, est dans une large mesure de nature sémantico-pragmatique. Bien que le fonctionnement de la causalité marquée linguistiquement, notamment au moyen de parce que, soit particulièrement documenté dans le paysage scientifique (Moeschler 2003, Rossari 2004, Knott 1996, etc), les enchaînements non marqués (paratactiques) semblent être peu étudiés dans les recherches linguistiques. Ce qui constitue en quelque sorte la motivation principale qui a impulsé la mise en œuvre de cette monographie. Cette étude pourrait donc se situer à l’interface entre linguistique théorique et linguistique formelle. Les traitements qui y sont effectués prennent appui dans une large part sur le corpus EXPLICADIS (Explication et Argumentation en Discours). Le choix de cette ressource pourrait se justifier de la sorte : ce corpus permet de rendre compte des relations causales selon une approche sémasiologique consistant à s’appuyer presque exclusivement sur la relation elle-même sans tenir compte de ses marqueurs linguistiques. Par ailleurs, nous aborderons, dans cette recherche, la question de la Causation. Sur ce plan, le traitement argumental (« Le spectre argumental ») des verbes dits causatifs (causer, provoquer, déclencher, etc.) nous permettrait de noter que les arguments de ce type particulier de prédicats admettraient une interprétation propositionnelle. L’hypothèse de départ est que la causation, ainsi conçue, semble représenter une relation inter-propositionnelle implicite ou plus simplement sous-jacente. Bien plus, nous nous intéresserons à la dichotomie causalité / agentivité.

  • Titre traduit

    The calculation of Rd (Discourse Relations) : semantic, pragmatic and cognitive approach of causality in relation to temporality


  • Résumé

    This thesis proposes to address the question of causality in a formal perspective inspired by the framework of SDRT (Segmented Discourse Representation Theory). In particular, she pays attention to paratactic expressions of the causal relationship. This approach seems interesting and fruitful to us by the formalistic approach that it implements, its object being particularly labile. The analysis in this work focuses on the linguistic expression of causal relationships. The approach adopted to carry out treatments is to a large extent semantico-pragmatic. Although the functioning of linguistically marked causality, especially by means of because, is particularly documented in the scientific landscape (Moeschler 2003, Rossari 2004, Knott 1996, etc.), untagged sequences (paratactic) seem to be little studied in the linguistic research. This is in a way the main motivation that drove the implementation of this monograph. This study could therefore be situated at the interface between theoretical linguistics and formal linguistics. The treatments that are carried out rely largely on the EXPLICADIS corpus (Explanation and Speech argumentation). The choice of this resource could be justified in this way: this corpus makes it possible to account for causal relations according to a semasiological approach of relying almost exclusively on the relation itself without taking into account its linguistic markers.Moreover, we will address, in this research, the question of the Causation. In this respect, the argumental treatment ("the speculative spectrum") of so-called causative verbs (cause, provoke, trigger, etc.) would allow us to note that the arguments of this particular type of predicate would admit a propositional interpretation. The initial hypothesis is that the causation, thus conceived, seems to represent an implicit or more simply underlying inter-propositional relation. Moreover, we will focus on the causality / agency dichotomy.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.