L’espace du Palais. Étude d’un enclos judiciaire parisien de 1670 à 1790

par Adrien Pitor

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Reynald Abad.

Soutenue le 16-11-2019

à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Olivier Chaline.

Le jury était composé de David Garrioch, Nicolas Lyon-Caen.

Les rapporteurs étaient Natacha Coquery, Marie Houllemare.


  • Résumé

    Cette recherche est consacrée au Palais de Paris des années 1670 à 1790. Situé sur l’île de la Cité, le Palais est une ancienne résidence royale qui abrite un ensemble de bâtiments et de cours aux fonctions variées. Il se présente à la fois comme le quartier canonial de la Sainte Chapelle et comme un pôle artisanal et commercial tourné vers le demi-luxe. Il accueille également une collection de tribunaux dont certains de première importance, à commencer par le Parlement et la Chambre des Comptes. L’enjeu de notre thèse est de comprendre comment ces différentes fonctions coexistent, s’opposent ou coopèrent dans l’enclos juridique correspondant au ressort territorial du bailliage du Palais et comment ce territoire est investi par ses habitants et par l’ensemble des Parisiens. Notre approche, essentiellement spatiale, se fonde sur un corpus de plans, coupes et élévations qui a permis de procéder à des restitutions graphiques et cartographiques et d’apprécier les transformations architecturales tout au long du XVIIIe siècle. Elle s’appuie également sur le fonds du bailliage du Palais et celui du procureur général du Parlement. Nous envisageons la structuration interne des logements, des boutiques et des tribunaux (salles d’audience, salles du conseil, parquet, greffes, buvettes) ainsi que les points de contact entre les différentes juridictions (Grande Salle, Conciergerie). Il s’agit également d’insérer le Palais dans son contexte urbain en analysant la composition sociale et les pratiques propres à ce territoire. L’usage public du lieu implique des formes d’encadrement spécifiques et conduit au développement d’une culture singulière.

  • Titre traduit

    The space of the Palais. Study of a parisian judicial enclosure from 1670 to 1790


  • Résumé

    This research is dedicated to the Palais de Paris from the 1670s to the 1790s. Located on the Ile de la Cité, the Palais is a former royal residence which houses a set of buildings and yards with a variety of functions. It comes across as both the canonical quarter of the Sainte Chapelle and as a hand-made and half-luxury commercial point. It also hosts a collection of courts, some of prime importance, starting with the Parlement and the Chambre des Comptes. Understanding how these different functions coexist, oppose or cooperate is at the centre of our research. We will analyse those various relationships in the legal enclosure corresponding to the territorial jurisdiction of the bailliage du Palais and see how this territory is taken up by its inhabitants and by all Parisians. Our approach, essentially spatial, is based on a corpus of plans, sections and elevations that allowed to carry out graphic and cartographic renditions and to assess architectural transformations throughout the eighteenth century. It also relies upon the funds of the bailliage du Palais and of the Attorney General of Parlement. We are considering the internal structure of accommodation, shops and courts (courtrooms, boardrooms, prosecutor's office, tribunal registry, refreshment bars) as well as the points of contact between the various jurisdictions (Grande Salle, Conciergerie). It is also about placing the Palais in its urban context through the analysis of its social composition and the practices specific to this territory. The public use of the Palais implies specific forms of supervision and leads to the development of a particular culture.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.