Facteurs environnementaux et qualité microbiologique de l'eau potable dans les villes à faible revenu, cas de Madagascar

par Alexandra Bastaraud

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Ronan Jambou.

Soutenue le 30-08-2019

à l'Université Paris-Saclay (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Structure et Dynamique des Systèmes Vivants (Gif-sur-Yvette, Essonne ; 2015-....) , en partenariat avec Institut Pasteur (Tananarive) (laboratoire) , Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement opérateur d'inscription) et de Laboratoire d'hygiène des aliments et de l'environnement [Antananarivo- Madagascar] / IPM (laboratoire) .

Le président du jury était Emmanuelle Cambau.

Le jury était composé de Christophe Sola, Emma J. Rochelle-Newall, Renaud Piarroux.

Les rapporteurs étaient Christophe Sola, Emma J. Rochelle-Newall.


  • Résumé

    L’urbanisation est l’un des changements les plus importants du XXIème siècle, notamment pour les villes sub-sahariennes. Celles-ci doivent gérer leurs ressources naturelles. La ressource en eau, par exemple, devient de plus en plus vulnérable, soit parce qu’elle ne peut plus répondre aux différents besoins (population, industrie, agriculture) soit qu’elle est soumise à des pressions environnementales de plus en plus fortes. La pollution en continue par les eaux usées, les eaux de ruissellement et l’érosion des sols suggèrent que ces écosystèmes sont spécifiques. Dans les villes de pays à faible revenu, comme Madagascar, l’accès à l’eau potable est également limité à cause de contraintes techniques et environnementales.Comprendre comment ces changements environnementaux peuvent influer sur la qualité microbiologique devient alors un enjeu de Santé Publique, surtout dans un contexte où l’assainissement et la protection de la ressource ne sont pas maîtrisés. L’objectif est d’évaluer l’impact de l’urbanisation, ainsi que d’autres facteurs environnementaux sur la dynamique des indicateurs de contamination des eaux d’adduction des villes de Madagascar (i) de caractériser les interactions entre les conditions climatiques et la qualité de l’eau distribuée (ii).La dynamique des indicateurs bactériens de la qualité de l'eau fournie a été analysée sur le long terme (16 et 32 ans) à l'échelle des systèmes urbains et a montré que la contamination bactériologique de l'eau potable urbaine connaît de fortes variations saisonnières, avec des disparités selon les villes. Le type de ressource, le traitement mis en œuvre, la croissance démographique et les menaces environnementales liées à la dégradation des bassins urbains sont les principaux déterminants environnementaux et techniques qui soutiennent les profils de contamination. Les conditions climatiques, y compris les précipitations et la non-gestion des eaux de ruissellement, sont les principaux facteurs contribuant à l'instabilité biologique de ces systèmes d'approvisionnement urbains.

  • Titre traduit

    Environmental factors and microbiological quality of drinking water in low-income cities, case of Madagascar


  • Résumé

    Urbanization is one of the most important changes of the 21st century, especially for sub-Saharan cities. They must manage their natural resources. Water resources, for example, are becoming increasingly vulnerable, either because they can no longer meet the various needs (population, industry, agriculture) or because they are subject to ever-increasing environmental pressures. Continuous pollution by wastewater, runoff and soil erosion suggest that these ecosystems are specific. In cities in low-income countries, such as Madagascar, access to safe drinking water is also limited due to technical and environmental constraints.Understanding how these environmental changes can affect microbiological quality then becomes a public health issue, especially in a context where sanitation and resource protection are not controlled. The objective is to assess the impact of urbanization, as well as other environmental factors on the dynamics of the indicators of contamination of the supply water of Madagascar's cities (i); to characterize the interactions between climatic conditions and the quality of the distributed water (ii).The dynamics of bacterial indicators of water quality supplied have been analyzed over the long term (16 and 32 years) at the scale of urban systems and have shown that bacteriological contamination of urban drinking water is subject to wide seasonal variations, with disparities between cities. The type of resource, the treatment implemented, population growth and environmental threats related to the degradation of urban basins are the main environmental and technical determinants that support contamination profiles. Climatic conditions, including precipitation and non-management of runoff, are the main factors contributing to the biological instability of these urban supply systems from wastewater, runoff and soil erosion suggests that these ecosystems are specific.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.