Des chartes aux registres. Les notaires et secrétaires royaux au XIVe siècle. Etude sociale et documentaire.

par Emmanuelle Portugal

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Pierre Chastang et de Ghislain Brunel.

Le président du jury était Patrick Boucheron.

Le jury était composé de Pierre Chastang, Ghislain Brunel, Patrick Boucheron, Élisabeth Lalou, Valérie Theis, Catherine Kikuchi.

Les rapporteurs étaient Élisabeth Lalou, Valérie Theis.


  • Résumé

    Centrée sur le règne des trois premiers Valois (1328-1380), cette thèse a pour objectif d’étudier la construction, le fonctionnement et les pratiques du groupe social formé par les notaires et secrétaires exerçant à la chancellerie royale française. Elle se fonde pour cela sur l’examen combiné de leurs pratiques scripturales et de leurs parcours.Ce travail s’appuie sur l’étude de l’intégralité des registres de chancellerie de Philippe VI, Jean le Bon et Charles V. Sujets d’une archéologie textuelle, ces documents sont considérés comme des unités de sens composées de plusieurs strates d’actions humaines s’échelonnant de leur création au XIXe siècle. Une étude comparative avec les registres du Parlement civil contemporains est menée dans le but de déterminer s’il existe, au sein de l’administration royale, un ou plusieurs arts du registre.Les mentions extra sigillum, la signature et les sceaux personnels de plusieurs notaires et secrétaires sont également analysées. Ces marqueurs personnels nous donnent accès tant à des pratiques administratives qu’à l’expression d’une individualité.En pleine expansion sous les trois premiers Valois, l’ornementation des chartes et des registres est également l’objet d’une étude. Pratique connexes aux deux genres documentaires, elle développe une rhétorique visuelle dans le temps long.Les parcours d’une vingtaine de notaires et secrétaires royaux sont enfin appréhendés afin de mettre en évidence les caractéristiques et points de cohésion de ce groupe professionnel devenu communauté confraternelle suite à la création de leur confrérie en mars 1351.

  • Titre traduit

    From charters to registers. The royal notaries and secretaries in the 14th century. Social and documentary study.


  • Résumé

    Centered on the reign of the first three Valois (1328-1380), this thesis aims to study the construction, functioning and practices of the social group formed by the notaries and secretaries of the French royal chancellery. It is based on the combined examination of their scriptural practices and their experiences.This work is based on the study of the totality of the chancery registers of Philippe VI, Jean le Bon and Charles V. At the center of textual archeology, these documents are treated as units of meaning composed of several layers of human actions ranging from their creation to the 19th century. A comparative study with registers of civil Parliament is being conducted to determine whether one or more arts of registry within the royal administration are implied.The extra sigillum entries, the signature and the personal seals of several notaries and secretaries are also analysed. These personal markers give us access to administrative practices as well as to the expression of an individuality.In full expansion under the first three Valois, the ornamentation of the charters and registers is also the subject of a study. A practice related to the two documentary genres, it develops a visual rhetoric over time.The careers of some twenty notaries and royal secretaries are finally apprehended in order to highlight the characteristics and points of cohesion of this professional group that became a brotherly community following the creation of their confraternity in March 1351.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Des chartes aux registres. Les notaires et secrétaires royaux au XIVe siècle. Etude sociale et documentaire.


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Des chartes aux registres. Les notaires et secrétaires royaux au XIVe siècle. Etude sociale et documentaire.
  • Détails : 2 vol. (379, 215 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.