Le partenariat décentralisé entre firmes multinationaleset collectivités territoriales : trois cas en Afrique de l’Ouest

par Souleymane Doumbia

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Christophe Assens.


  • Résumé

    Resumé : L’objet novateur de cette thèse est l’analyse des relations entre les FMN et les Collectivités Territoriales (CT) en Afrique subsaharienne. L’enjeu est la sortie des activités prédatrices des FMN et de la croissance sans développement qui gangrènent l’Afrique, et la construction d’une réponse qui permette d’engager les FMN extractives dans le développement des territoires qui les accueillent.Nous avons pour cela réalisé une radioscopie de trois CT au Libéria, au Niger et au Ghana, où l’on observe des Partenariats réussis avec Firestone, Areva et AngloGold. La méthode a consisté à obtenir des réponses complètes à partir de questionnaires : 37 pour les entreprises locales, 150 pour la population, 30 pour les autorités locales, 162 pour les employés locaux des FMN, 48 pour les employés expatriés des FMN, 90 sur le renforcement des capacités, 20 sur la perception de la coordination. La méthode est qualitative, mais la convergence et la divergence des réponses dans les trois Partenariats apportent de l’information.L’enquête de terrain a révélé une satisfaction globale de 85% des partenaires interrogés, FMN et territoires. L’objet de la thèse est de comprendre les raisons de ce résultat inhabituel pour l’Afrique. Le cadre d’analyse est celui de l’Investissement Territorialisé où un acteur, privé ou public, minimise son extériorité en s’intégrant durablement par le Partenariat dans le jeu d’acteurs du territoire. Il passe ici par un contrat formel de la FMN avec l’Etat pour le partage de la rente ricardienne, et un contrat informel et incomplet avec la CT: le Partenariat Décentralisé (PD)..Le PD est analysé avec les concepts de Williamson comme « alliance stratégique » qui est un hybride entre marché et organisation. La FMN avec ses actifs tres spécifiques subit un risque d’image élevé, que la CT, malgré sa faiblesse, a le pouvoir de sécuriser. En retour la FMN finance des infrastructures de transport, de santé, d’éducation et un soutien à l’économie locale. La réussite de ces PD tient à ce qu’ils sont des contrats implicites et incomplets, ils utilisent l’informel comme norme de gestion, ils adoptent les cultures locales comme référence, ils sont inclusifs au plus près des besoins des populations et ils intègrent les FMN dans les territoires. Cette stratégie d’intégration des FMN corrige l’asymétrie où la CT a le pouvoir de défaire l’image de la FMN et de réaliser selon le mot de Williamson un « hold-up » sur le partage des rentes et quasi-rentes.Les Partenariats Décentralisés, où le privé remplace l’Etat défaillant à créer les infrastructures en Afrique, sont une issue à la « trappe à développement » des PMA. Ils se révèlent capables d’amener l’argent là où on en a besoin, dans les territoires, et fournissent sans biais la capacité administrative et l’identification de projets de développement validés par les populations, ce que ni l’Aide Publique au Développement, ni les remittances tournées vers la consommation, ni les IDE classiques ne réussissent à faire.

  • Titre traduit

    The Decentrakised Partnership between Multinational Companies and Local Governments : three cases in West Africa


  • Résumé

    Abstract: The innovative object of this thesis is the analysis of the relations between the MNCs and the Territorial Communities (TCs) in sub-Saharan Africa. The challenge is the end of the predatory activities of the MNCs and of the growth without development which gangrenes Africa, and the construction of a response which makes it possible to engage the extractive MNCs in the development of the territories which welcome them.We have done a radioscopy of three TCs in Liberia, Niger and Ghana where we can see successful partnerships with Firestone, Areva and AngloGold. The method consisted in obtaining complete answers from questionnaires: 37 for local businesses, 150 for the population, 30 for local authorities, 162 for local MNC employees, 48 for MNC expatriate employees, 90 on capacity building and 20 on the perception of coordination. The method is qualitative, but the convergence and the divergence of responses in the three Partnerships can provide information.The field survey revealed an overall satisfaction of 85% of the interviewed partners, MNC and territories. The purpose of the thesis is to understand the reasons for this unusual result for Africa. The framework of analysis is that of Territorialized Investment where a private or public player minimizes its exteriority by integrating itself durably by the Partnership in the game of players of the territory. It passes here a formal contract of the FMN with the State for the sharing of the ricardian rent, and an informal and incomplete contract with the TC: the Decentralized Partnership (DP).The DP is analyzed with Williamson's concepts as a "strategic alliance" which is a hybrid between market and organization. The MNC with its very specific assets suffers from high image risk which the TC, despite its weakness, has the power to secure. In return, the MNC finances transport, health and education infrastructure and support for the local economy. The success in Africa of these DPs is that they are implicit and incomplete contracts, they use the informal as a management standard, they adopt local cultures as a reference, they are inclusive to the needs of the people and they integrate the MNC into the territories. This integration strategy of the MNCs compensates the asymmetry where the TC has the power to spoil the image of the FMN and to realize according to Williamson word a "hold-up" on the sharing of rents and quasi-rents.Decentralized Partnerships, where the private sector replaces the failed state in creating infrastructure in Africa, is a way out of the LDC's "development trap". DP are able to bring the money where it is needed in the territories and to provide without bias the administrative capacity and the identification of development projects validated by the populations, what neither the Official Development Aid neither consumer-oriented remittances nor conventional FDI succeded in doing it.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Le partenariat décentralisé entre firmes multinationaleset collectivités territoriales : trois cas en Afrique de l'Ouest


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Le partenariat décentralisé entre firmes multinationaleset collectivités territoriales : trois cas en Afrique de l'Ouest
  • Détails : 1 vol. (482 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.