Les chandeliers en bronze, en cuivre et laiton en Europe du XIIIe au XVIIe siècle. Production, diffusion et usages

par Anne-Clothilde Dumargne

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Pierre Chastang et de Philippe Dillmann.

Soutenue le 08-04-2019

à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec Dynamiques patrimoniales et culturelles (Guyancourt, Yvelines) (laboratoire) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Maaike Van Der Lugt.

Le jury était composé de Pierre Chastang, Philippe Dillmann, Maaike Van Der Lugt, Philippe Bernardi, Michele Tomasi, Sophie Balace.

Les rapporteurs étaient Philippe Bernardi, Michele Tomasi.


  • Résumé

    Ce travail se concentre sur l’étude des chandeliers en bronze, en cuivre et en laiton en Europe entre le XIIIe et le XVIIe siècle, entreprise dans une perspective interdisciplinaire. Abandonnés depuis la fin du XIXe siècle au champ méprisé des arts mineurs et populaires, les chandeliers n’ont depuis cette époque jamais véritablement été considérés comme une thématique de recherche à part entière. Le caractère anépigraphe de ces objets ordinaires et l’impossibilité de lier facilement les modèles produits à des espaces de productions spécifiques ont jusqu’ici cantonné les problématiques à des questions stylistiques et typologiques.L’objectif de cette étude se fonde sur un principe de déconstruction historiographique afin de dépasser l’approche traditionnellement adoptée qui enlise les recherches dans des considérations aporétiques. La recherche fait appel à plusieurs types de sources – écrites, archéologiques, iconographiques et analytiques - dont l’alliance vise la recontextualisation des chandeliers. Il s’agit de décrire et d’analyser l’itinéraire d’un type d’ustensile dans les sociétés médiévale et moderne dans les deux contextes, profane et religieux, dans lesquels ils ont été utilisés. C'est pourquoi l’historicisation des chandeliers se construit, dans le cadre de cette étude, sur leurs matérialités.La recherche s’intéresse ainsi à la reconstitution des chaînes opératoires de la production métallurgique, à la caractérisation des hommes qui travaillent le cuivre et ses alliages ainsi qu’à celle des matériaux, à la diffusion de l’objet à travers la société et aux usages, pratiques, culturels, symboliques ou dévotionnels, qui lui sont attachés. Les réflexions contribuent également à souligner que l’interrogation croisée des champs disciplinaires permet de comprendre en quoi la typologie des sources, en ce qu’elles concernent différents groupes sociaux, différents contextes, différents protagonistes et différentes réalités lexicales, influence la façon de percevoir ces objets

  • Titre traduit

    Bronze, Copper and Brass Candlesticks in Europe between the 13th and the 17th Century. Production, Diffusion and Uses


  • Résumé

    This work focuses, from an interdisciplinary perspective, on bronze, copper and brass candlesticks produced in Europe between the 13th and the 17th century. These objects have been neglected since the end of the 19th century and abandoned to the despised field of minor and popular arts. Since that time, they have never been considered as a real research topic. Since these ordinary objects are anepigraphic and because of the impossibility to attribute them to specific workshops, the research have been reduced to stylistic and typological issues.This study aims at overcoming the traditional approach that confines research into aporetic considerations. It mobilized several types of sources – written ones, archaeological ones, iconographic ones and analytical ones – to study candlesticks in context. They contributed to describe and analyze the life course of an ordinary utensil in medieval and modern societies in both secular and religious contexts. This is why the historicization of candlesticks is here built on materiality.This work focuses on metallurgical production, on copper alloys craftsmen, on the composition of alloys, on the diffusion of candlesticks in society and on practical, cultural, symbolic and devotional uses. The discussion also points out that this methodology helps to understand how the different types of sources, because they concern different social groups, different contexts, different protagonists and different lexical realities, influence how these objects were perceived


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Les chandeliers en bronze, en cuivre et laiton en Europe du XIIIe au XVIIe siècle. Production, diffusion et usages


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?