L’expérience des biens culturels en régime numérique

par Quentin Gilliotte

Thèse de doctorat en Sociologie, démographie

Sous la direction de Dominique Pasquier.

Soutenue le 19-11-2019

à l'Université Paris-Saclay (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020) , en partenariat avec Télécom Paris (Palaiseau) (établissement de préparation de la thèse) et de Institut interdisciplinaire de l'innovation (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Dominique Cardon.

Le jury était composé de Christine Détrez, Valérie Beaudouin, Jean-Samuel Beuscart.

Les rapporteurs étaient Philippe Coulangeon, Antoine Hennion.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à l’expérience des biens culturels en régime numérique. Trois enjeux sont adressés. Premièrement la dématérialisation des supports qui pose la question des modalités d’attachement aux choses. Les individus retrouvent l’aura perdue avec la numérisation des biens culturels en cherchant un “idéal d’authenticité” et en singularisant leur expérience de consommation. Les façons de gérer, d’ordonner et de classer les biens ont également changé, se déplaçant vers des modes idiosyncrasiques de classement. Le deuxième enjeu concerne la confrontation à l’abondance de l’offre disponible qui invite à comprendre les formes d’exploration et de sélection des biens culturels, en particulier les formes autonomes de découverte des biens en ligne. Les résultats montrent comment le numérique permet un retour du mode de la “prise” et du recours à la sérendipité. Les derniers chapitres traitent la question des transformations des modalités de consommation, avec en premier lieu les formes d’optimisation que permet le numérique en facilitant la gestion entre le stock et le flux. Enfin, la thèse s’intéresse à la façon dont les individus mobilisent les biens culturels pour se mettre dans certains états émotionnels et cognitifs, au travers notamment de trois régimes : l’évasion, l’accompagnement et la rentabilité. Le terrain repose sur deux matériaux. D’une part, 63 entretiens semi-directifs menés aux domiciles des enquêtés, et diversifiés à la fois par âge, genre, niveau de diplôme, lieu de résidence et PCS. D’autre part, une étude quantitative par questionnaire structurée par méthode des quotas. Les données recueillies ont fait l’objet d’une analyse multifactorielle (ACM) et d’une classification (CAH).

  • Titre traduit

    The experience of cultural goods in digital era


  • Résumé

    This thesis focuses on the experience of cultural goods in a digital environment. Three issues are addressed here. First, the dematerialisation of media, which raises the question of the modalities of attachment to commodities. By seeking an "ideal of authenticity" and making their consumer experience unique, individuals regain the aura that has been lost with the digitisation of cultural goods. The approach to managing, ordering and classifying cultural goods has also changed, moving towards idiosyncratic patterns of classification. The second issue concerns the confrontation with the abundance of the cultural offer, which invites us to reflect upon the forms of exploration and selection of cultural goods, in particular the autonomous forms of discovery of online contents. The results show how digital technology allows a return to the "catch" mode and the use of serendipity. The final chapters deal with the topic of changes in consumption patterns, with first and foremost the forms of optimisation that digital technology allows by facilitating management between stock and flow. Finally, this work focuses on how individuals mobilise cultural property to put themselves in certain emotional and cognitive states, in particular through three regimes: escape, support and profitability. The research is based on two types of empirical material. On the one hand, 63 semi-directive interviews conducted at the respondents' homes, and diversified by age, gender, educational background, place of residence and PCS. On the other hand, a quantitative study by questionnaire structured by quota method. The data collected were subjected to multifactorial analysis (MCA) and classification (AHC).


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Télécom Paris. Centre de ressources documentaires numériques (CRDN).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.