Evaluation of two mind and body methods’ effects on stress reactivity, alexithymia, and their consequences

par Sasima Pakulanon

Thèse de doctorat en Sciences du sport et du mouvement humain

Sous la direction de Christine Le Scanff.

Le président du jury était François Cottin.

Le jury était composé de Christine Le Scanff, François Cottin, Tim Woodman, Fabienne d' Arripe-Longueville.

Les rapporteurs étaient Tim Woodman, Olivier Luminet.

  • Titre traduit

    Evaluation des effets de deux méthodes psycho-corporelles sur la réponse au stress, l’alexithymie et leurs conséquences


  • Résumé

    Cette thèse a pour but d’évaluer et de comprendre les effets de deux méthodes de régulation émotionnelle, la méditation de pleine conscience et le yoga sur les réactions au stress, l’alexithymie et les variables liées. Quarante participants en bonne santé ont été répartis au hasard dans trois groupes, yoga, méditation et groupe contrôle. Les résultats montrent que 8 semaines de méditation (1 session par semaine avec un instructeur et 2 sessions de pratique personnelle) améliorent significativement la capacité à être centré sur le présent moment et la concentration. Les 8 semaines de yoga ont amélioré de façon significative la variabilité de la fréquence cardiaque (augmentation HF(n.u.), diminution LF(n.u.) et LF/HF). Nous n’avons toutefois pas mis en evidence d’effet d’interaction groupe X temps pour l’alexithymie. Une analyse qualitative a alors été effectuée afin de mieux comprendre les processus derrière les changement obtenus par les interventions. Il semble que la méditation de pleine conscience soit l’intervention la plus efficace pour l’alexithymie. Les différences individuelles comme la personnalité, les attitudes, la confiance en l’efficacité de l’intervention aussi bien que le niveau d’activité physique sont des facteurs qu’il faudrait prendre en compte dans le choix de la méthode la plus adaptée à un profil particulier. En dépit des limites de cette étude due principalement au faible nombre de sujets dans les groupes, il semble que le yoga et la méditation sont des interventions efficaces pour la gestion du stress, et la méditation de pleine conscience le programme le plus adaptée pour l’alexithymie.


  • Résumé

    The thesis aims to investigate the effects of two techniques of emotional reglulation, mindfulness meditation and yoga, on stress reactivity, alexithymia, and its relevant variables. Forty-four healthy particiants were ramdomly allocated into 3 groups; mindfulness meditation, yoga and control. The results showed that the 8-weeks of mindfulness meditation (one session/week with an instructor and two sessions as home-practice) significantly improved mindfulness skill and concentration. While, the 8-weeks of yoga significantly ameliorated heart rate variability, (increased HF(n.u.), decreased LF(n.u.) and LF/HF). However, there was no significant interaction effect of group x time for stress hormones. Furthermore, there was no significant interaction effect of group x time for alexithymia. We add a qualitative analysis to better understand the process behind the changes following theinterventions. It indicated that the mindfulness meditation seemed to be the most effective intervention for alexithymia. Individual differences such as personality, attitudes and confidence on the effectiveness of intervention as well as the level of physical activity should be taken into account in the choice of the most appropriate intervention for a specific profile. Despite the study limitations due to the small subjects number in the different groups, it appears that mindfulness meditation and yoga seem to be an effective intervention for stress management, and mindfulness meditation would be suggested for alexithymia.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.