Vers des agents conversationnels capables de réguler leurs émotions : un modèle informatique des tendances à l’action

par Alya Yacoubi

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Nicolas Sabouret.

Le président du jury était Sophie Rosset.

Le jury était composé de Nicolas Sabouret, Sophie Rosset, Magalie Ochs, Sylvie Pesty, Emiliano Lorini.

Les rapporteurs étaient Magalie Ochs, Sylvie Pesty.


  • Résumé

    Les agents virtuels conversationnels ayant un comportement social reposent souvent sur au moins deux disciplines différentes : l’informatique et la psychologie. Dans la plupart des cas, les théories psychologiques sont converties en un modèle informatique afin de permettre aux agents d’adopter des comportements crédibles. Nos travaux de thèse se positionnent au croisement de ces deux champs disciplinaires. Notre objectif est de renforcer la crédibilité des agents conversationnels. Nous nous intéressons aux agents conversationnels orientés tâche, qui sont utilisés dans un contexte professionnel pour produire des réponses à partir d’une base de connaissances métier. Nous proposons un modèle affectif pour ces agents qui s’inspire des mécanismes affectifs chez l’humain. L’approche que nous avons choisie de mettre en œuvre dans notre modèle s’appuie sur la théorie des Tendances à l’Action en psychologie. Nous avons proposé un modèle des émotions en utilisant un formalisme inspiré de la logique BDI pour représenter les croyances et les buts de l’agent. Ce modèle a été implémenté dans une architecture d’agent conversationnel développée au sein de l’entreprise DAVI. Afin de confirmer la pertinence de notre approche, nous avons réalisé plusieurs études expérimentales. La première porte sur l’évaluation d’expressions verbales de la tendance à l’action. La deuxième porte sur l’impact des différentes stratégies de régulation possibles sur la perception de l’agent par l’utilisateur. Enfin, la troisième étude porte sur l’évaluation des agents affectifs en interaction avec des participants. Nous montrons que le processus de régulation que nous avons implémenté permet d’augmenter la crédibilité et le professionnalisme perçu des agents, et plus généralement qu’ils améliorent l’interaction. Nos résultats mettent ainsi en avant la nécessité de prendre en considération les deux mécanismes émotionnels complémentaires : la génération et la régulation des réponses émotionnelles. Ils ouvrent des perspectives sur les différentes manières de gérer les émotions et leur impact sur la perception de l’agent.

  • Titre traduit

    Towards conversational agents with emotion regulation abilities : a computational model of action tendencies


  • Résumé

    Conversational virtual agents with social behavior are often based on at least two different disciplines : computer science and psychology. In most cases, psychological findings are converted into computational mechanisms in order to make agents look and behave in a believable manner. In this work, we aim at increasing conversational agents’ belivielibity and making human-agent interaction more natural by modelling emotions. More precisely, we are interested in task-oriented conversational agents, which are used as a custumer-relationship channel to respond to users request. We propose an affective model of emotional responses’ generation and control during a task-oriented interaction. Our proposed model is based, on one hand, on the theory of Action Tendencies (AT) in psychology to generate emotional responses during the interaction. On the other hand, the emotional control mechanism is inspired from social emotion regulation in empirical psychology. Both mechanisms use agent’s goals, beliefs and ideals. This model has been implemented in an agent architecture endowed with a natural language processing engine developed by the company DAVI. In order to confirm the relevance of our approach, we realized several experimental studies. The first was about validating verbal expressions of action tendency in a human-agent dialogue. In the second, we studied the impact of different emotional regulation strategies on the agent perception by the user. This study allowed us to design a social regulation algorithm based on theoretical and empirical findings. Finally, the third study focuses on the evaluation of emotional agents in real-time interactions. Our results show that the regulation process contributes in increasing the credibility and perceived competence of agents as well as in improving the interaction. Our results highlight the need to take into consideration of the two complementary emotional mechanisms : the generation and regulation of emotional responses. They open perspectives on different ways of managing emotions and their impact on the perception of the agent.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.