Dietary Factors and Hypertension in Adult Women in France and Mexico

par Paola Villaverde Montes de Oca

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Fabrice Bonnet et de Martin Lajous.

Le président du jury était Jacques Blacher.

Le jury était composé de Fabrice Bonnet, Martin Lajous, Jacques Blacher, Carlos Cantu, Carolina Batis, Claire Gaudichon.

Les rapporteurs étaient Jacques Blacher, Carlos Cantu.

  • Titre traduit

    Facteurs diététiques et hypertension chez les femmes adultes en France et au Mexique


  • Résumé

    L’hypertension est un facteur de risque majeur des maladies cardiovasculaires et rénales. Il s’agit d’une cause majeure de mortalité dans le monde représentant un enjeu majeur de santé publique. Les facteurs de risque modifiables comme l’alimentation ont été identifiés néanmoins certains aspects du rôle de l’alimentation ne sont pas clair.La prise d’antioxydants pourrait être une alternative contre les effets délétères du stress oxydant car ils ont un effet protecteur dans le développement de l’hypertension. Cependant des résultats discordants sont observés pour la relation entre la consommation d'antioxydants et l’hypertension. L’évaluation des antioxydants individuelle pourrait ne pas refléter la charge antioxydante totale de l’alimentation ainsi que la possible synergie ou les interactions.Les produits laitiers ont un contenu nutritionnel complexe et sont une source importante d’énergie, de protéine et peuvent contribuer significativement à respecter les besoins en calcium, magnésium, sélénium, riboflavine et en vitamine B12. La biodisponibilité du calcium venant des produits laitiers est élevée en comparaison à d’autres aliments. De ce fait, les produits laitiers sont largement consommés dans différentes populations à travers le monde. Cependant, du fait de la quantité de sodium et d’acides gras insaturés dans les produits laitiers leur consommation est remise en question. En effet ces nutriments ont été associés aux maladies cardiovasculaires. Cependant, les études récentes qui évaluent l’association entre les produits laitiers et l’hypertension montrent des résultats discordants.Donc, l’objectif principal de cette thèse a été d’évaluer le rôle et l’impact des facteurs alimentaires, en particulier, la capacité antioxydante totale (CAT) et la consommation de produits laitiers et le risque d’hypertension en utilisant des données de la cohorte française E3N et la cohorte mexicaine MTC.Pour ce travail, j’ai conduit trois analyses secondaires venant de données de deux études similaires sur des femmes. La première étude est l’étude française E3N incluant 98 995 enseignants âgés de 40 à 65 ans au début de l’étude en 1990. La seconde cohorte « the Mexican Teachers » est une cohorte prospective de 115 314 enseignants âgées de 25 ans et plus, initié en 2006 - 2008. Le modèle de Cox a été utilisé et les données ont été analysées à l’aide du logiciel SAS version 9.4.La CAT a été inversement associé au risque d’hypertension dans la cohorte E3N, après ajustement sur les principaux facteurs de risque de l’hypertension. La force et la direction de l’association est cohérent chez les consommateurs de fruits et légumes en dessous de la médiane de la population. La courbe de regression en spline a montré une forte relation dose effet inverse entre la CAT alimentaire et le risque d’hypertension pour ensuite se stabiliser, suggérant un effet maximal de la CAT. De plus, les résultats ne suggèrent pas d’association entre la consommation totale ou chaque type de produit laitier consommé et de risque d’hypertension.Ces recherches mettent en évidence le rôle important et complexe de l’alimentation dans le développement de l’hypertension. Elles confirment que l’hypertension est largement évitable et illustre l’impact d’un mode de vie sain dans l’étiologie de l’hypertension. La CAT alimentaire a été inversement associé au risque d’hypertension dans la cohorte E3N. Au contraire, le produit laitier n´a pas été associé au risque d’hypertension. Comme l’étude a été répliquée dans deux populations différentes, les résultats sont robustes. Donc la prévention de l’hypertension devra aider à réduire l’impact des facteurs de risque modifiables comme l’alimentation en promouvant une alimentation variée et équilibrée.


  • Résumé

    Hypertension is the major risk factor for cardiovascular disease, the principal cause of mortality in the world, representing a significant health burden and is associated with both cardiovascular and renal outcomes. Modifiable risk factors, such as the diet, have been identified for hypertension; nonetheless some aspects of the role of the diet remain unclear.According to the evidence antioxidant intake could be an alternative against the detrimental effects of oxidative stress, thus to prevent hypertension. However, inconsistent results have been observed when the relation between the intake of individual antioxidants and hypertension risk has been assessed. The evaluation of individual antioxidants may not reflect the total antioxidant power from the diet as well as the possible synergistic effects of antioxidants, resulting in an inaccurate measure of antioxidant consumption.Dairy products have a complex nutritional content and are an important source of energy, protein, and can contribute significantly to meeting the required intakes of calcium, magnesium, selenium, riboflavin, and vitamin B12. The bioavailability of calcium from dairy products is high compared with other foods in the diet. Because of this, dairy products are widely consumed in different populations worldwide. However, recently, due to the appreciable amount of sodium and saturated fat in dairy products, its consumption has been questioned, as both nutrients have been associated with cardiovascular disease. However, the studies assessing the association between dairy products and hypertension have shown inconsistent results.Therefore, the main objective of this thesis was to evaluate the role and impact of dietary factors, particularly, the dietary total antioxidant capacity (TAC), and the consumption of dairy products and the risk of hypertension using data from both the French E3N and Mexican MTC cohort studies.For this work, I conducted three secondary analyses from data of two similar studies of women. The first study was the French E3N study, and included 98 995 teachers aged 40 - 65 years at the beginning of the study in 1990. The second, the Mexican Teachers’ Cohort study, is a prospective cohort of 115 314 teachers aged 25 years or older, initiated in 2006 - 2008. I used Cox regression models to estimate HR and 95% CI, data were analysed with the SAS program version 9.4.Dietary TAC was inversely associated with risk of hypertension in the E3N cohort study, after adjustment for the main risk factors of hypertension. The strength and direction of the association was consistent in fruit and vegetable consumers below the median population value. The spline regression curve demonstrated a steep inverse dose-effect relationship between dietary TAC and risk of hypertension, then leveled off, suggesting a maximal effect of TAC. In addition, the results suggest no association between total dairy intake or each type of dairy product consumed and hypertension risk in both the E3N and MTC cohort studies. Only processed cheese consumption was directly associated with hypertension. These are rich in lipids, sodium and sugar but has a lower content of proteins, magnesium and calcium, potential protective nutrients against hypertension.This research emphasizes the important and complex role that the diet plays in the development of hypertension. It confirms that hypertension is largely preventable and also illustrates the impact of a healthy lifestyle in the etiology of hypertension. Dietary TAC was inversely associated with the risk of hypertension. On contrary, dairy product was not associated to hypertension, the usefulness of replicating analyses in different populations where the patterns of consumption of foods and their correlated maybe different, thus the results are likely robust. Therefore, hypertension prevention should aim to reduce the impact of modifiable risk factors, such as the diet, by promoting varied and balanced diets.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.