Microfinance, growth and monetary policy : an empirical analysis using panel data from developing countries

par Jean michel Banto

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Eric Paget-Blanc et de Marc-Arthur Diaye.

Le président du jury était Damien Mourey.

Le jury était composé de Eric Paget-Blanc, Marc-Arthur Diaye, Damien Mourey, Patricia Crifo, Erwan Le Saout, Gerhard Coetzee, Ndiouma Ndour.

Les rapporteurs étaient Patricia Crifo, Erwan Le Saout.

  • Titre traduit

    Politique monétaire, croissance économique et microfinance : une analyse théorique et empirique sur données de panel de pays en voie de developpement


  • Résumé

    Tout d'abord, cette thèse examine les relations d'une part entre la politique monétaire et la microfinance et d'autre part celles liées à la croissance économique et le secteur de la microfinance. Nos résultats montrent dans le premier cas que les taux des institutions de microfinance (IMF) à vocation non commerciale sont moins sensibles à la politique monétaire contrairement à ceux des IMF à vocation commerciale. Ce résultat peut s'expliquer par la possibilité des IMF à vocation commerciale à avoir un accès plus important au financement bancaire contrairement aux IMF à vocation non commerciale. Quant au deuxième cas, nous trouvons que la microfinance affecte la croissance économique à travers les canaux de transmission que sont la consommation et l'investissement. Ensuite, nous avons analysé l'impact des indicateurs de gouvernance notamment le nombre de personnes au conseil d'administration, le statut juridique et les ratios de prudentielles sur les performances financières et sociales des IMF dans un premier temps et dans un second temps nous examinons l'effet de la structure du capital sur l'activité de microcrédit à court, moyen et long terme. En ce qui concerne la gouvernance, nous trouvons que les IMF ayant le statut de « société anonyme » dégagent des marges bénéficiaires plus importantes que les institutions mutualiste et coopérative d'épargne et de crédit (IMCEC). Quant aux travaux sur la structure du capital, nous remarquons que les prêts aux populations à faibles revenus sont refinancés par les emprunts bancaires dont la conséquence est le renchérissement du taux prêteur. Enfin, nous constatons que les IMF qui se refinancent par les dépôts ont une activité de prêt plus importante que celles qui se refinancent par des emprunts bancaires.


  • Résumé

    Firstly, this thesis examines the relationships between monetary policy and microfinance on the one hand and economic growth and the microfinance sector on the other. Our results show in the first case that the rates of non-commercial microfinance institutions (MFIs) are less sensitive to monetary policy than those of commercial MFIs. This result can be explained by the possibility that commercial MFIs have greater access to bank financing than non-commercial MFIs. As for the second case, we find that microfinance affects economic growth through the transmission channels of consumption and investment. Then, we analyzed the impact of governance indicators such as the number of people on the board of directors, legal status and prudential ratios on the financial and social performance of MFIs first and then we examine the effect of capital structure on microcredit activity in the short, medium and long term. With regard to governance, we find that MFIs with "public limited company" status generate higher profit margins than mutual and cooperative savings and credit institutions (IMCEC). As for the work on the capital structure, we note that loans to low-income populations are refinanced by bank loans, the consequence of which is the increase in the lending rate. Finally, we note that MFIs that refinance themselves through deposits have a higher lending activity than those that refinance themselves through bank loans.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Microfinance, growth and monetary policy : an empirical analysis using panel data from developing countries


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Microfinance, growth and monetary policy : an empirical analysis using panel data from developing countries
  • Détails : 1 vol. (222 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-202.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.