Oil rent and diversification facing climate challenge : The case of Saudi ArabiaRente pétrolière et diversification face au défi climatique : cas de l'Arabie Saoudite

par Salaheddine Soummane

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Franck Lecocq.

Le président du jury était Pascal Da Costa.

Le jury était composé de Pascal Da Costa, Georgy Safonov, Frédéric Lantz, Frédéric Ghersi, Mustafa Babiker, Mourad Ayouz, Hossa Almutairi.

Les rapporteurs étaient Georgy Safonov, Frédéric Lantz.


  • Résumé

    L'appel croissant à la mise en œuvre d'une politique climatique ambitieuse et globale devrait détério-rer les perspectives économiques des pays dépendants du pétrole. Cette thèse étudie les impacts économiques de cette transition bas-carbone ainsi que les stratégies d'atténuation possibles pour le premier exportateur de pétrole: le Royaume d'Arabie Saoudite (AS). Nous proposons une applica-tion utilisant un modèle intégré économie-énergie-environnement qui prend en compte les spécifici-tés de l’économie saoudienne comme l’ancrage de son taux de change ou encore les prix d’énergies administrés.Premièrement, en utilisant une représentation agrégée de l’économie saoudienne, nous montrons qu’un prix du pétrole plus faible résultant de la transition bas-carbone mondiale résulte en un taux de croissance marginalement bas, des excédents commerciaux significativement réduits et à un chô-mage plus élevé. Nous analysons la portée des outils dont dispose l’AS pour atténuer les impacts des politiques climatiques sur son économie. Nous estimons que l'alignement des prix de l'énergie saou-diens sur les références internationales ainsi que l’augmentation des gains d'efficacité énergétique fournissent à l’AS des sources de revenus supplémentaires. Ce cadre de modélisation permet de tes-ter des scénarios prospectifs tout en contrôlant leurs spécifications macroéconomiques.Ensuite, nous mettons en perspective ces spécifications dans un cadre multisectoriel afin d'étudier les stratégies de diversification émanant des contributions prévues déterminées au niveau national (INDC) ainsi que son programme stratégique Vision 2030. Nous concluons que la diversification économique dans les secteurs à faible intensité énergétique (industrie manufacturière, tourisme et services financiers) en augmentant les exportations et la substitution des importations, en plus de réformer l'impôt sur les sociétés offre une perspective positive par rapport à une expansion continue des industries à forte intensité énergétique (minéraux, pétrochimie et ciment). En effet, nous mon-trons que la diversification dans les secteurs à faible intensité énergétique génère une croissance plus forte et un chômage plus faible. En outre, dans le cadre de ce scénario de diversification écono-mique, l’AS dépasse ses engagements climatiques en termes de réduction des émissions de CO2. Néanmoins, l’expansion des secteurs à forte intensité énergétique résulte en une meilleure perspec-tive de la dette publique puisque le gouvernement tire des revenus plus élevés de ses participations dans les industries lourdes. Enfin, nous concluons que dans nos deux scénarios, l’AS n’atteint que partiellement ses ambitions de transition vers une économie moins dépendante du pétrole dans le cadre du programme Vision 2030, ce qui suggère que de nouvelles réformes doivent être envisagées.Cette thèse contribue à la littérature sur l’implémentation d’une politique climatique et ses consé-quences économiques pour les pays exportateurs pétrole. Notre travail fournit des estimations sur les réformes économiques à entreprendre comme stratégies d'atténuation et pourrait donc être adapté pour couvrir d'autres pays et sources d’énergie.

  • Titre traduit

    Oil rent and diversification facing climate challenge : The case of Saudi Arabia


  • Résumé

    The increasing call for implementing a global and ambitious climate policy is expected to deteriorate economic outlook of oil-dependent countries. Our research work investigates the impact of this global low-carbon transition and the potential mitigation strategies for the largest oil exporter: The Kingdom of Saudi Arabia (KSA). We propose an application using an integrated economy-energy-environment modelling framework taking into account salient features of the Saudi economy such as the currency peg and the regulated domestic energy prices.First, using an aggregated representation of the KSA economy, we show that a weaker oil price re-sulting from the global low-carbon transition is associated with a marginally lower growth, large trade surplus accumulation loss, and higher unemployment for the KSA. We analyse what scope the KSA has to mitigate climate policy impacts. We reveal that aligning domestic energy prices with international references and achieving energy efficiency gains increases economic efficiency while improving public budget prospects. This modelling framework allows to investigate scenarios while controlling the modelling macroeconomic specifications.We refine these outlooks in a mulstisector framework that further allows investigating diversifica-tion opportunities within the Saudi Intended Nationally Determined Contribution (INDC) and its Vision 2030 program. We conclude that economic diversification into non energy-intensive sectors (manufacture, tourism, and financial services) through increasing exports and import substitution, in addition to targeting fiscal adjustments of the corporate tax, provide a positive outlook compared with a continuous expansion of energy-intensive activities (minerals, petrochemical, and cement). Indeed, we show that diversification in non-energy intensive sector generates higher growth, and lower unemployment. In addition, under our designed economic diversification plan, the KSA ex-ceeds its climate pledges in terms of targeted CO2 abatement. Nevertheless, the continuous expan-sion of energy-intensive industries is associated with a better outlook for the public debt since the government derives higher revenues from its participation in energy-intensive industries. Finally, we conclude that in our two scenarios, the KSA only partially succeeds in its transition toward a less oil-dependent economy as part of the Vision 2030 program, suggesting that further reforms are to be considered.This thesis contributes to the literature on climate policy implementation and associated economic consequences for fossil-fuel exporters. It provides insights on economic reforms as mitigation strate-gies and could be thus adapted to cover additional countries and fuels.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : AgroParisTech. Centre de Paris Claude Bernard. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.