La tragédie de la reconnaissance : réflexions sur la Realphilosophie d’Iéna (1805-1806) et les violences identitaires de notre temps

par Evelyne De Mevius

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Christian Berner et de François Dermange.


  • Résumé

    Contrairement à la guerre, il n’y a pas, dans le cas des conflits identitaires contemporains,de normativité capable de lier au titre d’une causalité interne les moments du déclenchement dela violence, de son déploiement et de son dépassement. L’objet de cette thèse est de formulerun cadre d’interprétation susceptible d’articuler conceptuellement les trois moments précités enréférence à une compréhension élargie de la catégorie de la reconnaissance réciproque. Sonenjeu est de fonder philosophiquement la nécessité de recourir à la reconnaissance poursupprimer une violence qui lui paraît être en tous points étrangère. La première partie de cettethèse expose une lecture originale de la Realphilosophie de Hegel sous l’aspect d’unedialectique de la violence et de la reconnaissance. La seconde partie s’attache à systématiser lacatégorie analytique de l’identitaire de façon à rapprocher le surgissement des luttes identitairesdu parcours de la reconnaissance tel qu’il est pensé par Hegel en 1805-1806. Quant à latroisième partie, elle fait des figures et de la téléologie de ce parcours les critères d’uneprocédure de réconciliation susceptible de surmonter une telle violence.

  • Titre traduit

    The tragedy of recognition : reflexions on Hegel’s Realphilosophie of Jena (1805-1806) and identity violences of our time


  • Résumé

    Contrary to the war, there is no normativity in the case of contemporary identity conflictscapable of linking according to an internal causality the moments of the outbreak of violence,its deployment and its sublation. The purpose of this thesis is to formulate a framework ofinterpretation susceptible to conceptually articulate these three moments with reference to abroader understanding of the category of mutual recognition. Its stake is to philosophicallyfound the need to resort to reciprocal recognition in order to suppress a violence that appears to be in all respects foreign to it. The first part of this thesis presents an original reading of Hegel’s Realphilosophie under the aspect of a dialectic of violence and recognition. The second part systematizes the analytic category of identity conflicts in order to bridge the emergence of identity struggles with the course of recognition designed by Hegel in 1805-1806. As for the third part, it makes the figures and the teleology of this course the criteria of a reconciliation procedure likely to overcome such violence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.