La céramique gallo-romaine du Haut-Empire produite chez les Ménapiens, Atrébates et Nerviens : dynamiques économiques et identités territoriales

par Sonja Willems

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Paul Van Ossel.

Soutenue le 21-06-2019

à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Espaces, Temps, Cultures (Université Paris Nanterre) , en partenariat avec Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (laboratoire) et de Archéologies et Sciences de l'Antiquité / ArScAn (laboratoire) .

Le président du jury était Pascale Ballet.

Le jury était composé de Paul Van Ossel, Pascale Ballet, François Réchin, Martine Joly, François Villeneuve, Cécile Batigne Vallet.

Les rapporteurs étaient François Réchin, Martine Joly.


  • Résumé

    En Gaule Belgique, la partie méridionale des civitates des Ménapiens et des Nerviens ainsi que le nord du territoire atrébate composent une zone caractérisée par des multiples terroirs. L’étude de la production locale de la céramique du Haut-Empire chez ces trois peuples vise à illustrer la complexité de dynamiques économiques et d’expressions culturelles distinctes. Pour ce faire, la méthode employée combine descriptions macroscopique, pétrographique et chimique des productions des officines locales et identification systématique des céramiques issues des sites de consommation, permettant une illustration de la distribution des vases ainsi qu’une analyse des enjeux économiques et identitaires. Adaptés à leur environnement, les Ménapiens à l’ouest de la région étudiée restent fidèles à une tradition indigène de modelage, tandis que les Atrébates et Nerviens se tournent au milieu du Ier s. après J.-C. vers le tournage et une recherche de matières premières appropriées. Les raisons de ces choix différents sont multiples, mais l’exploitation du terroir joue un rôle fondamental. La présence d’argiles adaptées, la production de denrées spécifiques, l’arrivée de populations exogènes sont des facteurs fondamentaux amenant à des devenirs contrastés. Cette approche originale amène également à des réflexions sur le travail du potier : l’identification des mélanges d’argiles, la modification ou le maintien de ceux-ci, la reconnaissance de tests et leur abandon, la spécialisation, la conservation, le transfert ou l’abandon de techniques ainsi que le déménagement de potiers. Ces dernières thématiques peuvent être abordées pour les officines focalisées sur la production de céramique tournée, vendue non pour leur contenu mais pour la qualité du contenant.

  • Titre traduit

    Gallo-Roman pottery production in the Menapian, Nervian and Atrebates region : economic interactions and local identities


  • Résumé

    In Gallia Belgica, the southern part of the Menapian and Nervian civitates, as well as the northern part of the Atrebates territory are characterized by multiple landscapes. The analysis of local pottery production illustrates the complexity of the economic relationships and their different expressions of cultural identity, achieved through an integrated approach of macroscopic, petrographic and chemical description of local kiln site material, combined with a systematical identification of pottery from consumption sites. This method permits us to study the pottery distribution patterns and thus an analysis of economic and cultural interaction. In the western part of the studied area the Menapians preserve the traditional indigenous technique of hand-made pottery, while in the eastern part the Atrebates and the Nervians change to wheel-turned pottery and a choice of specific clays by the middle of the first century AD. The reasons for this difference in choices and techniques are multiple, but the land-use plays a fundamental role. The presence of well-adapted clay material, the production of specific delicacies and foodstuffs and the arrival of exogenous populations, are crucial factors leading to this technical contrast. The integrated approach of studying both the consumption and production material also assists in answering questions about the organization of the potter’s production: identification of clay mixtures, the alteration or upholding of certain mixtures, recognition of testing periods and abandoning of clay mixes, specialization and the conservation, transferring or movement of techniques or of potters. These themes can be developed for pottery kiln sites focusing on the production of wheel-turned pottery, sold for its qualities instead of its contents.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.