Les techniques de percussion : un reflet des changements techniques durant l’Acheuléen ?

par Sophie Clément

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Sylvain Soriano.

Le président du jury était Jean-Luc Locht.

Le jury était composé de Sylvain Soriano, Jean-Luc Locht, Agnès Lamotte, Eric Boëda.

Les rapporteurs étaient Agnès Lamotte.


  • Résumé

    Durant l’Acheuléen, des milliers de pièces bifaciales ont été façonnées, dans un éventail de matières premières, allant du silex au basalte en passant par l’os et le calcaire. La variabilité technique et morphologique incontestable de ces outils emblématiques a conduit à diverses interprétations, sur les moyens mis en œuvre pour leur confection. Les techniques de percussion utilisées ont été présentées comme ayant une incidence sur la qualité d’exécution ou le degré de finition de celui-ci. Le travail entrepris dans cette thèse de doctorat propose comprendre les liens entre techniques de percussion et changement technique à travers le prisme des matières premières microgrenues et tenaces en proposant une méthodologie renouvelée. Une expérimentation réalisée exclusivement avec des matériaux africains, pour les produits façonnés comme pour les percuteurs, combinée à une grille d’analyse dédiée permet d’aborder la question de la reconnaissance des stigmates et les réactions des matériaux. La mise en relation de l’analyse structurelle des pièces bifaciales avec les techniques de percussion utilisées donne des éléments de réponses sur la question du lien entre la technique de percussion et la morphologie du biface, permettant ainsi de comprendre la hiérarchie technique qui peut en découler. Grâce à d’autres résultats concernant à la fois des collections issues de sites du sud-ouest de la France et une expérimentation sur des quartzites, l’importance du concept de départ et de la structure du biface est ainsi mise en exergue, face aux possibilités qu’offrent les techniques de percussion. Les perspectives obtenues autorisent alors une réflexion nouvelle sur la place de ces techniques pendant la période acheuléenne.

  • Titre traduit

    Percussion techniques : reflection of technical changes during Acheulean ?


  • Résumé

    During Acheulean period, thousands of bifacial tools have been knapped from a vast range of raw materials like flint, volcanic stones (e.g.basalt, phonolite), bone or limestone. Technical and morpholigical variability of these emblematic tools can’t be denied and led to diverse interpretations regarding the means adopted to produce them. The percussion techniques often got presented as having an impact on the quality of execution or the degree of completion. This PhD aimed at understanding the link between percussion techniques and technical changes through the prism of grained and resistant raw materials by renewing the methodological approach. An experimentation completed only with african raw materials including knapped stones and percussive tools, in addition with a specific evaluation grid, entitles us to observe physical reactions and to talk about scarrecognition. Structural analysis of bifacial tools related to percussion techniques helps to define the link between those techniques and the morphological shapes of the tools and thererefore understanding the resulting hierarchy. More analysis of archaeological lithic assembling from sites in southern France and an other experimentation on quartizte underline the importance of the original (or initial) concept and of the tool’s structure. These perspectives entitle us to propose a new reflexion about the importance of those percussion techniques during Acheulean period.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-01-2025

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.