Anthropologie de l'expertise médico-légale en Inde du Nord

par Fabien Provost

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Anne de Sales.

Le président du jury était Baudouin Dupret.

Le jury était composé de Anne de Sales, Baudouin Dupret, Perig Pitrou, Janine Barbot, Gilles Tarabout, Daniela Berti.

Les rapporteurs étaient Perig Pitrou, Janine Barbot.


  • Résumé

    Alors que de nombreux travaux s’intéressent à l’expertise médico-légale à partir de son rôle dans la délibération judiciaire, peu d’études portent sur l’articulation de la médecine et du droit dans le quotidien des experts. Pourtant, déposer au tribunal ne constitue qu’un aspect parmi d’autres des activités des médecins légistes. Comprendre comment ceux-ci mettent en œuvre l’interface entre la médecine et le droit implique donc de s’éloigner du tribunal pour se pencher sur la pratique quotidienne de l’expertise à l’hôpital. Dans cette optique, la présente thèse s’intéresse à la médecine légale à partir d’une enquête ethnographique menée sur un an dans trois morgues hospitalières d’Inde du Nord, ainsi que sur un travail à partir d’archives judiciaires. Elle s’appuie sur des études de cas constituées à partir de l’analyse des interactions entre médecins et policiers ou membres des familles, des temps d’examen des corps et des stratégies de rédaction des rapports médico-légaux. Tout en resituant la médecine légale indienne dans son contexte historique, sociologique et institutionnel, ce travail, au croisement d’une anthropologie médicale et d’une anthropologie du droit, a pour but d’établir comment les médecins légistes comprennent les cas médico-légaux, rédigent leurs rapports et agissent sur le réel. Le diagnostic médico-légal et sa formulation écrite apparaissent comme des élaborations, construites au fil d’un processus hybride dont l’analyse permet de saisir les enjeux épistémologiques, politiques et sociaux de la pratique médico-légale.

  • Titre traduit

    An anthropology of medico-legal expertise in North India


  • Résumé

    Whereas much has been written about the role played by medico-legal evidence in judicial deliberation, few studies focus on the articulation of medicine and law in the daily lives of experts. However, testifying in courts is but one aspect of forensic medicine. Understanding how medico-legal experts implement the interface between medicine and law therefore requires moving away from the court to focus on the daily practice of forensic expertise in the hospital. In this perspective, this thesis deals with forensic medicine based on a one-year ethnographic survey conducted in three hospital mortuaries in North India, as well as on judicial records. It relies on case studies formed out of the analysis of interactions between doctors and police officers or family members, medico-legal examinations and strategies for writing forensic reports. While placing Indian forensic medicine in its historical, sociological and institutional context, this work, at the intersection of medical and legal anthropology, aims to establish how medico-legal experts understand cases, write their reports and act on reality. The medico-legal diagnosis and its written formulation appear as elaborations, built through a hybrid process whose analysis makes it possible to grasp the epistemological, political and social issues surrounding medico-legal practice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.