Marguerite Duras et Taïwan : transmission, médiation, réception

par Shih-Hsien Huang

Thèse de doctorat en Histoire artistique et culturelle

Sous la direction de Catherine Bertho-Lavenir.

Soutenue le 10-12-2019

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Centre de recherches sur les liens sociaux (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Bruno Péquignot.

Le jury était composé de Catherine Bertho-Lavenir, Bruno Péquignot, Jean-Louis Fabiani, Évelyne Cohen, Hung-Yi Chen.


  • Résumé

    Cette thèse traite de la transmission de l’oeuvre, de la figure, et du discours de Marguerite Duras dans un espace culturel franco-taïwanais. Partant de la réception de l’oeuvre de M. Duras en France, il s'agit d'analyser dans une perspective médiologique,la transmission de Marguerite Duras à Taïwan, société doublement postcoloniale sous domination japonaise (1895-1945) puis nationaliste chinoise (1945-1996). Cette thèse explore dans quelle mesure et par le truchement de quelles médiations le discours anticolonialistede l’oeuvre littéraire de M. Duras n'a finalement pas été transmis à Taïwan,au profit de son discours féministe à travers son oeuvre cinématographique. En effet,l’oeuvre de M. Duras est essentiellement connue à Taïwan à travers le cinéma, et cedans une configuration tout à fait particulière : l'adaptation de L’Amant (1992) réalisé par Jean Jacques Annaud alors que M. Duras avait dénoncé cette adaptation, et son mode de diffusion à Taïwan, via DVD et ce dix ans après sa sortie en salles, et aprèsla mort de l’auteur. Nous procédons à l’analyse de la position de M. Duras dans le champ littéraire français de l’après-guerre. L’analyse contrastive des trajectoires de M. Duras et de Jean Hougron, autre auteur traitant de l’Indochine française montre comment la figure de M.Duras s’installe dans le champ de la culture légitime à l’émergence de la vidéosphère.Dans une seconde partie, inspirée par l’approche de la médiologie sont étudiées les éditions et traductions d’oeuvres de M. Duras afin de discuter des modalités de la médiation incarnée par les traducteurs et les universitaires vecteurs de circulation dans ce processus. Enfin, dans le contexte taïwanais, nous discutons de la transmission de M.Duras à travers les articles académiques puis les commémorations culturelles du centenaire de sa naissance qui relaient davantage le discours féministe aux dépens des positions anticolonialistes de l'auteur. La thèse défend ici est que la situation politique de Taïwan a abouti à une distorsion de la perception de l’oeuvre de M. Duras, minisant l’aspect anticolonial pour ne laisser transparaître qu’un féministe édulcoré.

  • Titre traduit

    Marguerite Duras and Taiwan : transmission, mediation, reception


  • Résumé

    This thesis discusses the transmission of the work, figure, and speech of Marguerite Duras in a Franco-Taiwanese cultural space. Starting from the reception of Marguerite Duras' work in France, this study analyses the transmission of M. Duras in Taiwan,a post-colonial society following the rules of Japan (1895-1945) and Nationalist China (1945-1996). Using a mediological approach as designed by Régis Debray, this thesis explores to what extent and by which mediations the anti colonialist discourse ofM. Duras' literary work was finally not transmitted in Taiwan, favoring instead herfeminist discourse as expressed through her cinematographic works. This may be explained by a particular configuration which began with J.-J. Annaud's cinematographic adaptation of “The lover”, which only spread in Taiwan on DVD ten years after its original release in theaters, also after the death of M. Duras who denounced the movie adaptation.A sketch is first done of the post-war literary field via a contrastive analysis of the literary trajectories of M. Duras and Jean Hougron in France after 1950, as well as the establishment of M. Duras as an essential figure of the videosphere era. A study is then conducted on the editions and translations of M. Duras' works in order to discuss the modalities of the mediation incarnated by translators and academics, the vectors of circulation in this process. Finally, in the context of Taiwan, the transmission of M. Durasis analysed through academic reviews and cultural commemorations of the centenary year of her birth, which further transmit her feminism at the expense of her anti colonialistpositions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.